le 19 septembre dans l'histoire [voir]    notre librairie [voir]    nous soutenir [voir]
Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


27 janvier 1782 : clôture du cimetière de Saint-Médard après la mort de Pâris - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, Calendrier > Janvier > 27 janvier > 27 janvier 1782 : clôture du cimetière

Éphéméride, Calendrier

Les événements du 27 janvier. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique


27 janvier 1782 : clôture du
cimetière de Saint-Médard
après la mort de Pâris
Publié / Mis à jour le lundi 23 novembre 2009, par LA RÉDACTION


 

François Pâris, devenu si célèbre après sa mort par les prétendues merveilles opérées à son tombeau, était fils aîné d’un conseiller au parlement de Paris. Il devait naturellement succéder à sa charge, mais il aima mieux embrasser l’état ecclésiastique. Après la mort de son père, il abandonna tous ses biens à son frère. Il fit pendant quelque temps des catéchismes à la paroisse de Saint-Côme, se chargea de la conduite des clercs, et leur fit des conférences.

Le cardinal de Noailles voulut le faire nommer curé de cette paroisse ; mais le diacre Pâris, voulant se consacrer entièrement à la retraite, se confina dans une maison du faubourg Saint-Marcel, où il se livrait sans réserve à la prière, aux pratiques les plus rigoureuses de la pénitence et au travail des mains, faisant des bas au métier pour les pauvres, qu’il regardait comme ses frères. Il mourut dans cet asile en 1727, à trente-sept ans, et ce fut alors qu’il commença à être connu et à devenir célèbre.

Mort du diacre Pâris
Mort du diacre Pâris

Son frère lui ayant fait ériger un tombeau dans le petit cimetière de Saint-Médard, les pauvres que le pieux diacre avait secourus, quelques riches qu’il avait édifiés, plusieurs femmes qu’il avait instruites, quelques jansénistes qui le regardaient comme un saint, allèrent faire leurs prières à son tombeau. Quelques zélateurs d’un esprit faible eurent l’imagination si frappée, que leurs organes ébranlés leur donnèrent de légères convulsions : aussitôt la tombe fut environnée de peuple ; la foule s’y pressait jour et nuit.

Ceux qui montaient sur la tombe donnaient à leur corps des secousses qu’ils prenaient eux-mêmes pour des prodiges. Les fauteurs secrets du jansénisme encourageaient cette frénésie. Le gouvernement abandonna pendant un mois cette maladie épidémique à elle-même ; mais le concours augmentant, et les prétendus miracles redoublant de jour en jour, il fallut enfin fermer le cimetière, et y mettre une garde.

C’est alors qu’on afficha sur la porte du cimetière ces deux vers si connus :

De par le roi, défense à Dieu
D’opérer miracle en ce lieu.




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Suffrage universel : triomphe de la sottise et règne des indignes ?
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Le martinet inventé par un colonel de l'armée de Louis XIV
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Absinthe (L') : entre boisson « Ordinaire » et poison vert
 
 Premier billet de banque (Le) moderne naît en Nouvelle-France
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 On ne vieillit point à table
 
 Boire comme un Templier
 
MANIFESTATIONS
 Trésor de tapisseries exposées au Château d'Angers
 
 Giverny : Henri Manguin ou la volupté de la couleur d'un peintre méconnu
 
   
 
 

 


Les plus récents
 
 27 janvier 1844 : mort de l'académicien Charles Nodier
 
 27 janvier 1615 : naissance de Nicolas Fouquet
 
 27 janvier 1754 : mort de Holberg
 
 27 janvier 1822 : déclaration d'indépendance de la Grèce
 
 
Et puis aussi...
 
 27 janvier 1382 : troubles des Maillotins : la ville de Paris est privée de son administration municipale
 
 27 janvier 1775 : mort de Choudjâa-êd-Dhoulah, vice-roi du Mogol
 
 27 janvier 1501 : partage du royaume de Naples entre Louis XII, roi de France, et Ferdinand, roi d'Espagne
 
 27 janvier 1711 : mort du marquis de Feuquière (Antoine de Pas)
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 15 ARTICLES

 


Janvier
 
 

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2017 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Services La France pittoresque
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Services