Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)



Expression populaire : Travailler pour le roi de Prusse. Origine, signification - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Expressions, Proverbes > Travailler pour le roi de Prusse

Expressions, Proverbes

Proverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française


Travailler pour le roi de Prusse
Publié / Mis à jour le jeudi 8 octobre 2015, par LA RÉDACTION



 
 
 
Faire un travail qui ne rapporte rien, ou peu de chose

Une première explication avancée est que les premiers rois de Prusse n’étaient pas généreux. Frédéric-Guillaume Ier — roi en Prusse de 1713 à 1740 — ne payait à ses soldats leur solde que 30 jours par mois, bénéficiant ainsi de l’argent que représentait la paye du dernier jour, dans les sept mois de l’année qui ont 31 jours. Par ailleurs, il rétribuait chichement les ouvriers français qu’il employait. On gagnait donc peu à travailler pour le roi de Prusse.

Voltaire s’exprime ainsi à son sujet : « C’était un véritable vandale, qui, dans tout son règne, ne songea qu’à amasser de l’argent ; jamais sujets ne furent plus pauvres que les siens. Il avait acheté à vil prix une partie des terres de sa noblesse, laquelle avait mangé bien vite le peu d’argent qu’elle en avait tiré, et la moitié de cet argent était rentré encore dans les coffres du roi par les impôts sur la consommation. Toutes les terres royales étaient affermées à des receveurs qui étaient en même temps exacteurs et juges, de façon que, quand un cultivateur n’avait pas payé au fermier à jour nommé, ce fermier prenait son habit de juge, et condamnait le délinquant au double. Il faut observer que, quand ce même juge ne payait pas le roi le dernier du mois, il était lui-même taxé au double le premier du mois suivant. »


Frédéric II de Prusse, dit le Grand

Une autre origine veut que, pendant la guerre de Sept Ans (1756-1763), lorsque la France eut fait de si malheureuses campagnes, et que ses maréchaux et ses généraux se furent fait battre les uns après les autres, il se fit en France une véritable éclosion de chansons satiriques dirigées contre Madame de Pompadour, le gouvernement et les chefs de l’armée. Parmi ces chansons, il y en a une qui eut une vogue immense à cause du refrain. Chaque couplet renfermait un portrait satirique et se terminait ainsi :

Ah ! qu’il a bien travaillé
Qu’il a bien travaillé pour le roi (bis)
De Prusse.

Le roi auquel il est ici fait allusion est le successeur de Frédéric-Guillaume Ier : Frédéric II dit le Grand, roi de Prusse de 1740 à 1786. L’auteur de l’expression ne serait donc point, comme certains l’ont prétendu, Voltaire lui-même — qui effectua un séjour chez Frédéric II —, mais le peuple français tout entier, victime de l’impéritie de ses gouvernants et de ses généraux.

Une dernière hypothèse évoque la guerre de Succession d’Autriche, et notamment le traité d’Aix-la-Chapelle qui y mettait fin, signé en 1748 mais qui établissait une paix stable ne satisfaisant aucun des protagonistes, à l’exception de la Prusse, qui incorporait la Silésie au royaume. La France, forte de quelques victoires, ne réclama rien à l’issue de cette guerre de Succession, et rendit même des territoires. Ce qui fit dire que notre pays avait combattu pour n’obtenir aucun résultat sinon renforcer la puissance du royaume de Prusse, d’où l’expression populaire. Cette paix instable augurait d’un conflit futur, celui de la guerre de Sept Ans.




Nos 500 expressions et proverbes
les plus pittoresques

La quintessence de la sapience
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Des anciennes boutiques aux grands magasins : naissance d'un commerce nouveau
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Renvoyer aux Calendes grecques
 
 Faire une cote mal taillée
 
MANIFESTATIONS
 Du moulin à café au lave-linge : quand Peugeot faisait dans les arts ménagers
 
 Charleville-Mézières rend hommage à son fondateur
 
 
 
 

 

 


Les plus récents
 
 Il n'y a point de héros pour son valet de chambre
 
 Tourner casaque
 
 Faire un trou à la lune
 
 Monter sur l’âne
 
 
Et puis aussi...
 
 Courir à fond de train
 
 Recevoir l'accolade (ou la colade ?)
 
 Je m'en lave les mains
 
 Musique à porter le diable en terre
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 585 ARTICLES

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2016 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Librairie : contes et légendes Librairie : coutumes et traditions Librairie : vie d'antan
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Contacts, Publicité, Services