Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)



22 janvier 1780 : mort du chirurgien André Levret - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, Calendrier > Janvier > 22 janvier > 22 janvier 1780 : mort du chirurgien

Éphéméride, Calendrier

Les événements du 22 janvier. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique


22 janvier 1780 : mort du chirurgien
André Levret
(D’après « Dictionnaire des sciences médicales » (Tome 6), paru en 1824)
Publié / Mis à jour le mercredi 18 janvier 2017, par LA RÉDACTION


 
 
 
Auteur d’ouvrages sur l’obstétrique restés classiques, modifiant le forceps, se consacrant spécialement aux maladies des femmes et aux accouchements, il avait été nommé accoucheur de la dauphine mère de Louis XVI et fut membre de la Société royale de chirurgie

André Levret naquit à Paris en 1703. Après s’être livré à l’étude de toutes les parties de la chirurgie, il se consacra spécialement à l’exercice de cette partie de l’art qui est relative aux maladies des femmes et aux accouchements. Sa réputation de prudence et d’habileté fit bientôt d’immenses progrès, et il fut nommé accoucheur de madame la dauphine, mère de Louis XVI.

A la création de l’Académie royale de chirurgie, il se trouva porté, comme membre titulaire, dans le sein de cette illustre compagnie ; aux succès de laquelle il contribua par son zèle et par les travaux dont il lui fit hommage. Ce praticien mourut à Paris, le 22 janvier 1780.

André Levret, par Chardin
André Levret, par Chardin

Levret est un des chirurgiens les plus célèbres dont la France s’honore. Il peut être opposé avec avantage à tous Ies accoucheurs qui l’ont précédé, et ses écrits sont demeurés classiques, non seulement dans sa patrie, mais encore chez les nations étrangères, jusqu’aux temps les plus rapprochés de nous. Maintenant même que des traités plus méthodiques et plus complets ont été composés sur l’art des accouchements, les ouvrages et les observations de Levret sont consultés et médités par tous les praticiens instruits.

Il avait proposé, pour la rescision de la luette, des ciseaux à tranchants concaves, à l’extrémité desquels Percy conseilla d’ajouter, sur l’une des branches, une languette transversale destinée à mieux retenir encore cet appendice, qui tend à glisser et à fuir devant les tranchants de l’instrument. Le traitement des polypes des fosses nasales et de l’utérus avait été déjà l’objet d’un grand nombre de recherches, lorsque Levret, après avoir décrit avec exactitude ces excroissances et noté les différences que l’on observe entre elles, proposa, pour leur ligature, un procédé et des instruments qui servirent de modèles à tout ce que l’on a fait depuis pour exécuter cette opération.

Le forceps, qui a excité l’attention d’un si grand nombre d’accoucheurs, ne pouvait échapper à l’œil attentif de Levret. Ce praticien ne se borna pas à de stériles modifications sur les dimensions de cet instrument : ses corrections portent l’empreinte du génie, et elles furent adoptées par tous les accoucheurs habiles. Il y ajouta en effet une seconde courbure dans le sens des bords de l’instrument ; courbure qui, permettant d’adapter la direction des cuillers à celle de l’axe de chaque détroit du bassin, rend leur action plus sûre, plus facile, et prévient la distension ou même le déchirement de la fourchette, que l’on produisait fréquemment avec le forceps droit, surtout lorsqu’on le portait un peu haut dans la cavité pelvienne. Il perfectionna tout ce qui est relatif à la manœuvre de cet instrument, et démontra que toujours les cuillers doivent être appliquées sur les côtés de la tête du fœtus, dans la direction du diamètre occipito-mentonnier.

Levret fut le premier, en France , qui fixa l’attention des praticiens sur l’implantation du placenta à l’orifice de l’utérus ; il fil connaître la théorie des hémorragies produites par cette cause, et démontra qu’alors la méthode de Puzos est souvent insuffisante. Si ses recherches à ce sujet laissent encore quelque chose à désirer, il approcha du moins beaucoup de la vérité, et prépara la voie à ceux qui, plus tard, la mirent dans tout son jour. Ses réflexions plus que ses lectures l’avaient conduit à faire usage d’injections irritantes pour obtenir la guérison de l’hydrocèle de la tunique vaginale. Il indiqua rapidement, mais avec exactitude, les circonstances diverses qui favorisent ou qui entravent la délivrance, et les procédés opératoires dont il faut faire alors usage. Citons encore la pince à faux germe qu’il avait imaginée pour retirer l’œuf ou l’arrière-faix de la matrice ou de son col, chez les femmes qui avortent pendant les premiers mois de la grossesse.

Tels sont quelques-uns des services les plus importants que Levret a rendus à la chirurgie. Ce praticien était très versé dans la connaissance de ce qui avait été fait avant lui ; ses ouvrages, écrits avec une grande simplicité, portent l’empreinte d’un esprit exact, d’un observateur attentif, dépouillé de prévention, et d’un jugement droit, qui subordonne toujours la théorie aux faits bien observés.




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Suffrage universel : triomphe de la sottise et règne des indignes ?
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Premier billet de banque (Le) moderne naît en Nouvelle-France
 
 Absinthe (L') : entre boisson « Ordinaire » et poison vert
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Rien de trop
 
 Le faux ami ressemble à l'ombre du cadran
 
MANIFESTATIONS
 Victor Planchon : l’inventeur de la pellicule des frères Lumière sort de l’ombre
 
 Le monde d'Hergé à découvrir à la Saline Royale d'Arc-et-Senans
 
   
 
 

 


Les plus récents
 
 22 janvier 428 : mort du « roi » Pharamond (Chef des Francs Saliens)
 
 22 janvier 1685 : Antoine Furetière est exclu de l'Académie française
 
 22 janvier 1799 : mort d'Horace-Benoît de Saussure, physicien
 
 22 janvier 1825 ; le général Sucre remporte une victoire qui délivre le Pérou
 
 
Et puis aussi...
 
 22 janvier 1655 : Cromwell dissout la Chambre des commîmes
 
 22 janvier 275 : assassinat de l'empereur Aurélien
 
 22 Janvier 304 : martyre de saint Vincent
 
 22 janvier 1783 : le Parlement d'Angleterre reconnaît l'indépendance politique du Parlement d'Irlande
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 10 ARTICLES

 


Janvier
 
 

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2017 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Services La France pittoresque
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Services