Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


Repères de l'Histoire de France. Dates historiques, événements, personnages. Second Empire - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Repères historiques > Second Empire (1852-1870)

Repères historiques

Points de repère de l’Histoire de France. Précis chronologique abrégé. Les événements marquants et importants de notre Histoire, classés par date


Second Empire (1852-1870)
Publié / Mis à jour le vendredi 9 avril 2010, par LA RÉDACTION


 

Points de repère de l’Histoire de France : Second Empire (1852-1870). Précis chronologique abrégé consignant les événements marquants et faits historiques notoires sous le Second Empire (1852-1870). Toutes les dates principales nécessaires à une bonne compréhension de l’Histoire.

1851
Année d’agitation parlementaire. — Vive opposition à la politique du prince Président. — Troubles dans plusieurs départements. — Un parti nombreux et remuant réclame le retour à la Constitution de 1848. — Le général Magnan est nommé gouverneur de Paris (17 juillet). — Arrestation pendant la nuit, à leur domicile, de plusieurs députés de l’opposition (1er - 2 décembre). — Coup d’État. — Nouveau plébiscite le 2 décembre ; par 7 500 suffrages, le prince Napoléon, élu pour dix ans, reçoit tous pouvoirs pour établir une nouvelle Constitution. — Malgré cet état d’effervescence, les travaux publics n’ont pas été négligés : les lignes de chemins de fer en cours de construction ont été poussées de plusieurs sections, ou achevées ; pose de la première pierre des Halles centrales de Paris (septembre). — En Algérie, expédition du général Saint-Arnaud contre la Petite-Kabylie (mai-juillet). — Bombardement des ports marocains de Salé et Rabat en punition d’actes de piraterie (26 novembre). — En cette année meurt, à Froshdorff, la duchesse d’Angoulême, fille de Louis XVI (née en 1778). — Exil de Victor Hugo.

1852
La nouvelle Constitution élaborée par le prince Président est promulguée (14 janvier). — Décrets ordonnant la vente ou le retour à l’État des biens de la famille d’Orléans (22 janvier), le rétablissement des titres de noblesse (24 janvier). — Sénatus-consulte proclamant Louis-Napoléon empereur des Français (7 novembre). — Ratification de cette décision par le plébiscite des 20 et 21 novembre (7 839 532 pour ; 253 149 contre) — Avènement de Napoléon III (Louis-Napoléon Bonaparte), né en 1808, fils de Louis-Napoléon, roi de Hollande (frère de Napoléon In) et d’Hortense de Beauharnais (fille du premier lit de Joséphine Tascher de la Pagerie, femme de Napoléon Ier). — Proclamation de l’Empire : Napoléon HI s’installe aux Tuile-ries (2 décembre).

1853
Prise de possession par la France de la Nouvelle-Calédonie (24 septembre). — Guerre entre la Turquie et la Russie qui veut imposer au sultan son protectorat sur tous les chrétiens grecs ottomans. Invasion par les Russes des provinces danubiennes de l’empire ottoman ; destruction par les Russes d’une escadre turque à Sinope (30 novembre). — Mariage de Napoléon HI avec Eugénie de Montijo (Espagnole).

1854
Traité entre la France et l’Angleterre relatif aux événements d’Orient (10 avril). — Guerre de Crimée (ou Guerre d’Orient) en coopération avec l’Angleterre contre la Russie ; elle a pour but de sauvegarder l’intégrité de l’empire ottoman menacée par les visées russes sur Constantinople. Les troupes alliées débarquent à Varna (8 août), puis à Eupatoria en Crimée (14 septembre). — Entre temps le maréchal Baraguey d’Illiers a attaqué la Russie au nord : bombardement de Bomarsund (18 août). — En Crimée : victoire de l’Alma sur les Russes (20 septembre). — Bataille de Balaclava : succès des Anglais (25 octobre). — Bataille d’Inkermann où l’intervention française sauve d’un désastre l’infanterie écossaise (5 novembre).

1855
Traité entre Victor-Emmanuel In, roi de Piémont et les alliés (France et Angleterre) contre la Russie (26 janvier). — Prise de Sébastopol par les alliés après onze mois de siège (8 septembre). — Rupture du barrage de Bouzey (Vosges). — Naissance du Prince Impérial.

1856
Traité de Paris qui termine la guerre de Crimée (30 mars). — Abolition du système de remplacement militaire, remplacé par celui de l’exonération (25 avril).

1857
Élections législatives favorables au régime (21 juin). — Commencement de l’opposition parlementaire contre l’Empire par les Cinq (députés Jules Favre, Ernest Picard, Émile 0llivier, Hémon et Darimon).

1858
Attentat d’Orsini contre Napoléon HI (il fait plusieurs victimes) (14 janv.). — Division de la France en cinq commandements militaires : Paris, Nancy, Lyon, Toulouse, Tours (31 janvier). — Entrevue de Plombières (avec Cavour).

1859
Guerre d’Italie, entreprise en coopération avec le Piémont pour sauvegarder l’indépendance de l’Italie menacée par l’Autriche. — Déclaration de guerre à l’Autriche (3 mai). — L’armée française entre en Italie, combats de Montebello (20 mai), de Palestro (31 mai), succès des Français. — Victoire de Magenta remportée par les Français (Mac-Mahon) sur les Autrichiens (4 juin). — Entrée des Français à Milan (8 juin). — Victoire des Français (Baraguey d’Illiers) à Solferino (24 juin). — Signature des préliminaires de paix à Villafranca (17 juillet). Ils sont suivis du traité de Zurich qui met fin à la guerre et attribue une partie de la Lombardie à Napoléon III qui l’abandonne à Victor-Emmanuel.

1860
Annexion à la ville de Paris de sa banlieue ; division de la Capitale en vingt arrondissements (ler janvier), — Traité de Turin, par lequel Victor-Emmanuel cède à la France la Savoie et le comté de Nice (qui formeront les départements de Savoie, Hte-Savoie, Alpes-Marit,), — Expédition française en Syrie, pour protéger les chrétiens Maronites contre les Druses (juillet). — Expédition de Chine, entreprise en commun avec l’Angleterre pour réprimer la violation ou l’inobservation par cette puissance de clauses des traités de 1842 et 1844 ; prise de Pékin (28 octobre). Les opérations avaient commencé en 1857. — Début des travaux pour le percement du tunnel sous le Mont Cenis (ingénieur Sommeiller) (cf. 1871).

1861-1862
Guerre de Cochinchine causée par l’assassinat de missionnaires français et espagnols ; terminaison par le traité de Hué (5 juin 1862) : la France acquiert la Basse-Cochinchine (Saïgon, Mythe, Bien-Hoa) ; elle achèvera progressivement la conquête du pays.

1863
Guerre du Mexique causée par la violation par le gouvernement mexicain, d’intérêts de nos compatriotes fixés dans ce pays. L’Angleterre et l’Espagne s’unissent à la France pour le même motif. Les escadres alliées s’emparent de Vera-Cruz et de Saint-Jeand’Ulloa. Prise de Mexico (5 juin). — Napoléon III fait proclamer empereur du Mexique l’archiduc Maximilien (frère de François-Joseph, empereur d’Autriche). — Le retrait du Mexique des troupes françaises, exigé par les Etats-Unis, occasionne en 1867, le 15 mai, la chute de Maximilien qui est fusillé à Queretaro par les républicains.

1867
Exposition universelle à Paris (mai à octobre). — La prospérité de la France dont elle est le témoignage alarme la Prusse. — Napoléon III, entouré du czar et du roi de Prusse, passe une revue solennelle des troupes au Bois de Boulogne. — Attentat de Berezowski (Polonais réfugié en France) contre le czar (6 juin).

Conférence de Londres, sur l’inexécution par la Prusse des engagements pris envers la France lors de sa guerre contre l’Autriche, dans laquelle elle avait eu l’appui de Napoléon HI. La France, qui désirait acquérir la Hollande et le Luxembourg, n’a pu réaliser ce projet à cause de l’opposition de la Prusse. La menace d’une guerre est écartée par la Conférence.

1868
Loi modifiant le service militaire des Français : ceux de la première partie du contingent sont assujettis à neuf années de service, dont cinq dans l’active et quatre dans la réserve ; ceux de la deuxième partie, à cinq ans dans la garde nationale mobile.

1869
Inauguration du canal de Suez, créé sous la direction d’un Français, Ferdinand de Lesseps (20 novembre).

1870
Ministère Émile 0llivier (2 janvier). — Plébiscite acceptant les réformes libérales réalisées par le régime impérial (7 336 434 oui, 1 580 709 non) (8 mai). — Candidature au trône d’Espagne du prince de Hohenzollern, cousin du roi de Prusse. Cette candidature est combattue par le gouvernement français qui, d’ailleurs, conserve les griefs que la Conférence de Londres n’a pas éteints ; déclaration de guerre à l’Allemagne (19 juillet).

1870-1871
L’histoire de cette guerre est trop connue pour que nous en reprenions ici le détail ; nous nous bornerons à rappeler les faits principaux de cette période malheureuse pour nous, mais pendant laquelle nos armées remportèrent pourtant d’éclatants succès : 4 août, combat de Wissembourg ; batailles : le 6 août, de Reichshoffen ; 14 août, de Borny ; 16 août, de Mars-la-Tom. ; 18 août, de Gravelotte ; 31 août, de Noisseville ; 31 août, de Sedan ; capitulation de Sedan qui livre à l’Allemagne toute une armée avec chefs, armes et bagages ; Napoléon III fait prisonnier est emmené en captivité. 4 septembre, gouvernement de la Défense Nationale sous la présidence du général Trochu ; proclamation de la République. — 18 septembre, commencement du siège de Paris (au cours duquel : 19 septembre, installation à Versailles du quartier général allemand, combats de Bagneux et La Malmaison, 13 et 21 octobre ; du Bourget, 28 octobre, de Champigny (30 nov.-2 décembre ; bataille de Montretout-Buzenval, 19 janvier). — Capitulation de Toul, 23 septembre et de Strasbourg le 28. — Bataille d’Arthenay le 10 octobre ; Orléans occupé par les Allemands. — 18 octobre, combats de Châteaudun ; 27 octobre, capitulation de Metz par Bazaine. — 4 novembre, siège de Belfort ; 9 novembre, capitulation de Verdun ; 27 novembre, combat de Villers-Bretonneu : occupation d’Amiens par les Allemands ; 2 décembre, bataille de Patay ; 4 décembre, occupation de Rouen par l’ennemi à la suite du combat de Buchy. — Capitulation de Phalsbourg (12 décembre). — 23 décembre, bataille de Pont-Noyelle. Ensuite viennent (1871) les batailles de Bapaume, 3 janvier ; de Villersexel, 9 janvier ; du Mans, 10 janvier ; d’Héricourt, 18 janvier. 29 janvier, capitulation de Paris, armistice de Ver-sailles. L’Assemblée Nationale élue le 8 février se réunit à Bordeaux le 12 et nomme un gouvernement provisoire à la tête duquel est placé Adolphe Thiers, qui aura à réprimer l’insurrection de la Commune (18 mars-20 mai) ; à conclure avec l’Allemagne le traité de Francfort (10 mai) qui met fin à la guerre, et à assurer la libération du territoire (16 septembre 1873).




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Suffrage universel : triomphe de la sottise et règne des indignes ?
 
 Premier billet de banque (Le) moderne naît en Nouvelle-France
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Absinthe (L') : entre boisson « Ordinaire » et poison vert
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Il n'y a si bonne compagnie qui ne se sépare
 
 Faire une chose à bâtons rompus
 
MANIFESTATIONS
 Victor Planchon : l’inventeur de la pellicule des frères Lumière sort de l’ombre
 
 « Imagine Van Gogh » : l'exposition le nez dans les tournesols à la Villette
 
   
 
 

 


Les plus récents
 
 Troisième République (1870-1940)
 
 Deuxième République (1848-1852)
 
 Monarchie de Juillet (1830-1848)
 
 Seconde Restauration (Bourbons)
 
 
Et puis aussi...
 
 XIIe siècle
 
 Première moitié du XVIe siècle
 
 VIIe et VIIIe siècles
 
 IXe et Xe siècles
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 27 ARTICLES

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2017 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Services La France pittoresque
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Services