Panier de
commande
Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Favoris

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


 
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

11 février 1650 : mort de René Descartes - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, Calendrier > Février > 11 février > 11 février 1650 : mort de René Descartes

Éphéméride, Calendrier

Les événements du 11 février. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique


11 février 1650 : mort de René Descartes
Publié le samedi 9 février 2013, par LA RÉDACTION


 
 

La Fontaine écrira au sujet de Descartes les vers suivants :

Descartes, ce mortel dont on eût fait un dieu
Dans les siècles passés, et qui tient le milieu
Entre l’homme et l’esprit...

René Descartes, né à La Haye, en Touraine, le 31 mars 1596, était fils d’un conseiller au parlement de Bretagne. Ce philosophe a opéré une révolution dans les esprits et a préparé le siècle de Louis XIV. On peut avoir été plus loin que Descartes, mais c’est dans la route qu’il a tracée ; on peut s’être élevé plus haut, mais c’est en partant du point d’élévation où il a porté les esprits ; on peut enfin l’avoir combattu lui-même avec succès, mais c’est en employant les armes qu’il a fournies.

René Descartes
René Descartes
« Descartes, dit Thomas, a mérité d’être mis à côté de Newton, parce qu’il a créé une partie de Newton, et qu’il n’a été créé que par lui-même ; parce que, si l’un a découvert plus de vérités, l’autre a ouvert la route de toutes les vérités. »

Les principaux ouvrages de Descartes sont ses Principes, ses Méditations, sa Méthode qui a formé de si grands hommes. Toute sa physique est tombée, parce qu’elle n’était fondée ni sur la géométrie, ni sur l’expérience ; ses recherches sur la dioptrique, où l’on trouve la loi fondamentale de cette science, et des applications de cette loi ; ses travaux sur les lois des chocs et des corps, objets dont il a eu le premier l’idée de s’occuper, seront toujours, malgré les erreurs qui lui sont échappées, des monuments d’un génie extraordinaire, et le petit livre connu sous le nom de Géométrie de Descartes, lui assure la supériorité sur tous les mathématiciens de son temps. C’est là qu’on trouve cette application de l’algèbre à la géométrie, dont on doit la première idée à Descartes, et qui sera toujours la clef des plus profondes recherches de la géométrie sublime.

Descartes, né en France, mourut en Suède. Négligé dans sa patrie, il céda aux sollicitations de la reine Christine, qui le reçut à Stockholm avec la plus grande distinction, et le pria de l’entretenir tous les jours, à cinq heures du matin, dans sa bibliothèque. Elle voulait le faire directeur de l’Académie qu’elle songeait à établir ; Descartes en avait déjà dressé les statuts, lorsqu’il fut attaqué de la maladie dont il mourut ; c’était une fièvre inflammatoire ; il refusa opiniâtrement la saignée, répondant toujours aux médecins suédois : « Messieurs, épargnez le sang français. » Il y consentit à la fin, mais il n’était plus temps.

La reine se proposait de le faire enterrer auprès des rois de Suède, avec la plus grande solennité, et de lui faire élever un mausolée de marbre ; mais Chanut, ambassadeur de France, obtint d’elle qu’il fût enterré avec plus de simplicité, dans le cimetière de l’hôpital des Orphelins, suivant l’usage des catholiques. Son corps demeura à Stockholm jusqu’en 1666, qu’il fut enlevé par les soins de Dalibert, trésorier de France, pour être porté à Paris, où il fut enterré de nouveau en grande pompe, le 24 juin 1667, dans l’église de Saint-Etienne-du-Mont. Ses cendres ont été transférées, pendant la Révolution, au Musée des Monuments français.

Louis XVI a fait faire la statue de Descartes en marbre, en 1777, par Pajou. On a une vie très détaillée de Descartes, par Baillet, dans laquelle on apprend, entre autres particularités remarquables, que Descartes aimait beaucoup les omelettes d’œufs couvés de huit ou dix jours.

 

 


  Pas de commentaires

 Réagir à cet article

 

Soutenir l'association La France pittoresque, c'est prendre part à
la conservation et la transmission de la TRADITION, de notre IDENTITÉ,
de notre HISTOIRE, de notre PATRIMOINE,
des US ET COUTUMES de nos aïeux, du SAVOIR-FAIRE à la française
 
 
Ne bénéficiant d’aucune subvention ni d’aucune aide privée ou publique,
La France pittoresque compte exclusivement sur la générosité et la confiance de ses
lecteurs lui offrant de préserver son indépendance et sa liberté éditoriale
 
Le paiement peut également s’effectuer par chèque à l’ordre de :
La France pittoresque, 14 avenue de l'Opéra, 75001 PARIS
(association loi 1901 à but non lucratif fondée en 1997)

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec
notre magazine d'Histoire de France...

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 
 

 

 Berceuses populaires (Les) : airs entêtants, apaisants, traversant le temps et les provinces
 
 Fleurette : premier amour du futur Henri IV âgé de 12 ans
 
 Premier billet de banque (Le) moderne naît en Nouvelle-France
 
 « L'État m'a tuée » ou la France en souffrance
 
 Hôtellerie et restauration jadis : de l'auberge du Moyen Age au grand restaurant du XIXe siècle
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Fortune de Baradas
 
 Faire un trou pour en boucher un autre
 
MANIFESTATIONS
 Quand le monde paysan est à bout de nerfs...
 
 L'Opéra Comique met en vente ses costumes pour ses 300 ans
 
 
 
 


Histoire de France (Bainville)
CHAPITRE 2 : L’essai mérovingien
Histoire de France (Bainville)
CHAPITRE 3 : Grandeur et décadence des Carolingiens
Histoire de France (Bainville)
CHAPITRE 1 : Pendant 500 ans la Gaule partage la vie de Rome
Permaculture : agriculture respectant la Nature
Débarrassée d’un modèle industriel intrinsèquement nuisible à l’Homme
+ de vidéos "Histoire France"+ de vidéos "Patrimoine"

 


Les plus récents
 
 11 février 1302 : Philippe le Bel fait brûler une bulle du pape Boniface VIII
 
 11 février 1822 : mort de Hallé, médecin
 
 11 février 1803 : mort de Jean-François La Harpe
 
 11 février 1755 : mort du marquis de Maffei (François-Scipion), littérateur italien
 
 
Et puis aussi...
 
 11 février 1818 : déposition du Peishwa et abolition de ce titre
 
 11 février 641 : mort d'Héraclius, empereur d'Orient
 
 11 février 430 : traité par lequel les Romains cèdent à Genséric, roi des Vandales, une partie de l'Afrique
 
 11 février 1814 : combat de Montmirail
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 10 ARTICLES

 


Février
 
 

 

 


 
Pinterest FrPittoresque

 


 

 

 

     

 
 
Copyright © 1999-2014 E-PROD
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Librairie : contes et légendes Librairie : coutumes et traditions Librairie : vie d'antan
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Contacts, Publicité, Services