le 24 août dans l'histoire [voir]    notre librairie [voir]    nous soutenir [voir]
Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


Coutumes et traditions : dictons, proverbes et locutions populaires de Vendée autour de la lettre Q ou tchu - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Coutumes, Traditions > Dictons, proverbes, expressions (...)

Coutumes, Traditions

Origine, histoire des coutumes, traditions populaires et régionales, fêtes locales, jeux d’antan, moeurs, art de vivre de nos ancêtres


Dictons, proverbes, expressions
populaires de Vendée autour du tchu,
dix-septième lettre de l’alphabet
(D’après « La Vendée historique » paru en 1910)
Publié / Mis à jour le vendredi 22 janvier 2010, par LA RÉDACTION


 
 
 
Entre tous les traditionnismes, le traditionnisme vendéen, essentiellement gaulois, expose à l’inconvénient de parler crûment, notamment au chapitre des dictons, proverbes et locutions populaires, chapitre dans lequel nos bons aïeux, qui aimaient à appeler un chat « un chat », semblent s’être complu à lâcher la bride à leur verve franchement rabelaisienne

A preuve la foule de dictons que leur a suggérés un mot difficile à risquer en français et que nous pourrions nous contenter de désigner pudiquement en renvoyant le lecteur... à la dix-septième lettre de l’alphabet si nous n’avions la ressource de notre patois, lequel est désormais si vieux, hélas ! et tellement tombé en désuétude, qu’il paraît pouvoir bénéficier, avec le latin, du privilège de braver l’honnêteté !... Donc, en patois vendéen, la dix-septième lettre de l’alphabet se traduit par tchu ; et c’est sous le couvert de cette traduction que nous pouvons librement remplir notre mission d’enquêteur traditionniste en risquant, autour du gros mot français ainsi voilé, le déballage de toute une série de dictons, proverbes et locutions populaires accommodés à la sauce « de chez nous ! ».

Cela dit, passons bravement à l’inventaire du ballot.

1° Les rapports de voisinage entre « la dix-septième lettre de l’alphabet » et la chemise devaient tout naturellement fournir à la verve vendéenne l’occasion de quelques bonnes grosses et grasses plaisanteries bien vite tournées en dictons populaires... Cela n’a point manqué. De deux personnes liées par une étroite amitié on a coutume de dire, dans le langage ordinaire, qu’elles sont amies comme cochons, ou encore, pour parler d’une façon un peu plus relevée, qu’elles sont comme les deux doigts de la main : les campagnards de chez nous disent tout crûment de ces imitateurs d’Oreste et de Pylade qu’ils sont comme tchu et chemise. A la formule n’avoir que ses beaux yeux, employée couramment en parlant d’une jeune fille sans dot, le traditionnisme vendéen substitue la variante n’avoir que son tchu et sa chemise. L’expression se fourrer le doigt dans l’œil se traduit par prendre son tchu pour sa chemise.

2° De quelqu’un qui l’emporte sur un concurrent, soit au jeu, soit dans les batailles de la vie, on dit qu’il a damé le pion à son adversaire : le paysan vendéen, lui, dit plus énergiquement du vainqueur qu’il a brûlé le tchu au vaincu.

3° En voulant courir trop vite on ne réussit pas toujours à remporter le prix de la course ; on s’expose parfois à ramasser une pelle ou à s’en aller les quatre fers en l’air : en patois vendéen, l’image de cette culbute s’exprime par tomber dau tchu ou virer tchu pr’ dessus tête.

4° En langage académique, la menace d’une correction se traduit d’ordinaire par laver la tête ou tirer les oreilles, formules que le patois vendéen traduit par enl’ver l’ tchu, rel’ver l’ tchu, secouer l’ tchu.

5° D’un cheval qui fait des farces, et qui regimbe dans les brancards, un cocher bien élevé se contentera de dire qu’il rue : chez nous, dans le langage populaire, le verbe ruer est couramment remplacé par l’expression plus énergique lever l’ tchu.

6° D’un homme de mauvaise humeur on dit partout qu’il s’est levé du pied gauche : en Vendée, nous avons comme variante s’être levé l’ tchu l’ premier.


Portrait d’homme dit « Le Vendéen »,
par Théodore Géricault
7° Si, à la suite d’une scène conjugale, la femme tient jusqu’au lendemain rancune à son mari, on dit qu’elle se couche en boule, ce qu’on traduit, en patois vendéen, par l’obligation pour l’infortuné conjoint de coucher à l’auberge dau tchu tourné.

8° Si quelqu’un vous importune, ou si une affaire vous fatigue ou vous cause de l’ennui, vous avez coutume de dire que vous en avez plein le dos : le campagnard vendéen, lui, dira qu’il en a pien l’ tchu ! En pareil cas, d’ailleurs, la formule n’est pas toujours la même et on entend souvent proférer les deux suivantes : j’ l’ai dans l’ tchu !... ça m’ prend au tchu !

9° Pour blaguer le prodigue qui s’est ruiné en dépensant au-delà de ses revenus, ou le sot orgueilleux qui a voulu paraître plus qu’il n’était en réalité, ou encore le prétentieux impuissant qui n’a pas craint d’entreprendre une tâche au-dessus de ses forces, on a recours, d’ordinaire, à une variante quelconque du ne sutor ultra crepidam du vieil Horace : en Vendée, on dit tout bonnement de l’imprudent qu’il a échoué pour avoir voulu peter pus haut que l’ tchu !

10° De quelqu’un qui éprouve une forte déception, et qui se retire tout penaud après s’être mis dans un mauvais cas, on dit qu’il s’en revient gros-Jean comme devant... Traduction vendéenne : s’en aller in pouce au tchu, l’autre à l’oreille !

11° De quelqu’un qui protège un ami, l’aide et le fait arriver, on a coutume de dire qu’il donne un coup d’épaule : beaucoup plus juste sans doute, bien plus expressive, sinon plus académique, est la locution vendéenne pousser au tchu ! Il serait facile de prolonger encore cette promenade autour de la dix-septième lettre de l’alphabet ; mais, outre qu’il faut savoir se borner, peut-être y aurait-il quelque imprudence à entraîner trop loin les promeneurs, dont quelques-uns peuvent avoir le pied délicat, à travers ces sentiers épineux où la gauloiserie vendéenne semble avoir pris plaisir à semer - à toute volée - les plus piquantes graines de son vieux sac traditionniste... Notons seulement, dans un douzième et dernier paragraphe, la fameuse locution si populaire parmi les joueurs du Bocage et dont on ne manque jamais de faire gorges chaudes, à la fin d’une partie de boules ou de cartes, aux dépens de l’infortuné qui a perdu sans prendre un point. On dit alors du perdant qu’il est allé biser l’ tchu d’ la vieille ! La vieille en question est toujours une célébrité locale ; d’ordinaire on n’hésite point à la désigner nommément et, tout aussitôt, au milieu des rires de l’assistance, c’est un concert de plaisanteries où chacun tient à placer son mot.

On aurait grand tort de se voiler la face et de crier au scandale, à propos de cette locution avec laquelle se sont familiarisées, depuis longtemps, les plus susceptibles d’entre les oreilles vendéennes. Elle y est tellement acclimatée, qu’elle a cours dans toutes les réunions où l’on se sent les coudées franches, même dans les réunions ecclésiastiques ! Tout au plus l’adoucit-on dans ces dernières, où l’on se contente généralement de dire au joueur malheureux qu’on l’a fait aller à la vieille !




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Suffrage universel : triomphe de la sottise et règne des indignes ?
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Absinthe (L') : entre boisson « Ordinaire » et poison vert
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Le martinet inventé par un colonel de l'armée de Louis XIV
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Ventre affamé n'a pas d'oreilles
 
 Trop gratter cuit, trop parler nuit
 
MANIFESTATIONS
 Trésors du Moyen Âge exposés au Scriptorial d'Avranches
 
 Électricité : sa merveilleuse histoire au Centre Historique Minier de Lewarde (Nord)
 
   
 
 

 


Les plus récents
 
 Fête de l'Assomption
 
 Presse (La) : son évolution de Jules César à Emile de Girardin
 
 Dictionnaire de l'Académie française : une élaboration lente et minutieuse
 
 Jeu du tour du monde : apprendre l'histoire, la géographie, l'économie en s'amusant, au XIXe siècle
 
 
Et puis aussi...
 
 Cuisine populaire de la Franche-Comté d'autrefois
 
 Burloir et coq en pâte animent le Bourbonnais
 
 Feux de la Saint-Jean le 24 juin
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 286 ARTICLES

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2017 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Services La France pittoresque
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Services