le 25 septembre dans l'histoire [voir]    notre librairie [voir]    nous soutenir [voir]
Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


Le luthier et le cryptographe : livres de compte codés - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine : Métiers > Luthier (Le) et le cryptographe : (...)

Patrimoine : Métiers

Richesses du patrimoine de France : métiers rares et artisanaux, métiers d’art, activités pittoresques et/ou insolites


Luthier (Le) et le cryptographe :
livres de compte codés
(Source : CNRS)
Publié / Mis à jour le jeudi 22 juin 2017, par LA RÉDACTION


 
 
 
Le code secret des luthiers a enfin été percé ! Pendant des siècles, certains luthiers cryptaient des informations dans leurs livres de compte afin de cacher leurs marges à leurs clients. Le conservateur du Musée de la musique, à Paris, a confié ces documents énigmatiques à un spécialiste de la cryptographie afin de mieux connaître les pratiques commerciales de la profession.

C’est une partie de l’histoire de la musique qui dort depuis près de 200 ans dans ces trois registres : des pages jaunies par le temps, porteuses d’un secret bien gardé. Certaines des informations qu’elles contiennent sont codées. Un conservateur du Musée de la musique à Paris, Jean-Philippe Echard, a voulu en savoir un peu plus sur cette étonnante pratique. Ces registres ont été tenus par les successeurs de Nicolas Lupot, un très grand luthier parisien qui a fondé son atelier en 1795 à Paris, et est mort en 1824.

Pendant près d’un siècle, chaque opération comptable est notée dans le registre : plus de 2500 instruments y sont répertoriés, essentiellement des violons, achetés par des luthiers et revendus à une clientèle de musiciens. Pour chaque instrument, les registres contiennent quatre prix : le prix auquel les luthiers ont acheté l’instrument, le prix auquel ils souhaitent le vendre, le prix de vente réel lorsque le client s’est présenté, et le prix de réserve, prix en dessous duquel les luthiers ne veulent pas descendre.

Mais les luthiers ont pris le soin de coder certains de ces prix pour les garder confidentiels. Cacher les prix des violons est probablement destiné à mieux négocier avec les clients. Près de 200 ans plus tard, ces données sont précieuses pour les historiens de la musique : si on déchiffre le code secret, on lève le voile sur une partie de l’activité et de la valeur de ces instruments. On peut comprendre les marges et les pratiques commerciales de l’atelier. Pour percer ce code, Jean-Philippe Echard fait appel à Pierrick Gaudry, cryptographe.

Rémi Pin
CNRS

Accédez à l’article source


Pour consulter la vidéo
CLIQUEZ sur la vignette




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Suffrage universel : triomphe de la sottise et règne des indignes ?
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Premier billet de banque (Le) moderne naît en Nouvelle-France
 
 Absinthe (L') : entre boisson « Ordinaire » et poison vert
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Mettre le marché à la main
 
 J'en mettrais la main au feu
 
MANIFESTATIONS
 Le Verre, un Moyen Âge inventif
 
 Giverny : Henri Manguin ou la volupté de la couleur d'un peintre méconnu
 
   
 
 

 


Les plus récents
 
 Manufacture de Sèvres : secrets d'un savoir-faire vieux de près de trois siècles
 
 Céramiques de Montières : une aventure artistique méconnue
 
 Bouilleur de cru, un métier méconnu
 
 Vigneron (Un) de Bourgogne devient brasseur pour pallier les aléas climatiques
 
 
Et puis aussi...
 
 Fourches de Sauve (Gard), en bois de micocoulier : un savoir-faire séculaire
 
 Papier d'Arménie, laissez parler la p'tite fumée
 
 Papier peint (La haute couture du) : héritage vieux de quatre siècles
 
 Tonnelleries de Gironde : un savoir-faire reconnu
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 79 ARTICLES

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2017 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Services La France pittoresque
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Services