le 25 juillet dans l'histoire [voir]    notre librairie [voir]    nous soutenir [voir]
Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


Les crimes républicains de la Terreur perpétrés contre les Vendéens, évoqués à l'Assemblée nationale - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > L’Histoire fait l’Actu > Les crimes républicains de la Terreur

L’Histoire fait l’Actu

Quand Histoire et Patrimoine font la une, s’invitent dans notre quotidien et deviennent un sujet d’actualité. Le passé au cœur de l’actu.


Les crimes républicains de la Terreur
perpétrés contre les Vendéens,
évoqués à l’Assemblée nationale
(Source : Assemblée nationale)
Publié / Mis à jour le jeudi 1er décembre 2016, par LA RÉDACTION


 
 
 
Lors de la discussion du 29 novembre 2016 se déroulant à l’Assemblée nationale à propos d’un texte proclamant la réhabilitation de toutes les victimes de la répression de la Commune de Paris en 1871, le député vendéen Yannick Moreau s’est interrogé sur la repentance à géométrie variable, évoquant les crimes commis sur les Vendéens par la République à l’époque de la Convention nationale, quand le pays vivait sous le joug de la Terreur

« Mes chers collègues, foi de Vendéen, quitte à faire de la repentance, pourquoi ne pas commencer par l’abrogation des lois de la Terreur contre la Vendée, et la reconnaissance de ses crimes ? Vous voulez faire de la morale ? Soit, mais alors, commencez donc par abroger les lois de la Terreur. Reconnaissez l’abjection de l’écrasement de la révolte des Canuts Lyonnais, et plus encore, des crimes commis contre les enfants, les femmes et les hommes de Vendée.

« Vendéen, homme de l’Ouest, je sais y compris dans la tradition orale de ma propre famille, ce que furent les persécutions des simples gens qui refusaient le centralisme jacobin, la levée en masse de la conscription militaire, et l’interdiction de leur expression religieuse. Le 26 juillet 1793, à la Convention nationale, Barère réclame la destruction et l’extermination de la Vendée. Savez-vous mes chers collègues que c’est une loi, la loi du 1er août 1793, votée par la Convention nationale, qui prescrivait l’extermination des hommes, la déportation des femmes et des enfants, et la destruction du territoire de la Vendée ? Savez-vous qu’une deuxième loi, celle du 1er octobre 1794, vint renforcer l’horreur indicible ?

Le supplice de l'abbé Barbedette par les troupes républicaines, lors du massacre des Lucs-sur-Boulogne perpétré le 28 février 1794 au cours de la guerre de Vendée. Détail d'un vitrail de l'église des Lucs-sur-Boulogne (Vendée)
Le supplice de l’abbé Barbedette par les troupes républicaines, lors du massacre
des Lucs-sur-Boulogne perpétré le 28 février 1794 au cours de la guerre de Vendée.
Détail d’un vitrail de l’église des Lucs-sur-Boulogne (Vendée)

« Le massacre des Lucs-sur-Boulogne qui fit 564 morts, enfermés dans une église qui sera incendiée, en est le tragique symbole. Parmi les victimes, 110 enfants de moins de sept ans. La plus jeune, Louise Minaud, n’avait que 15 jours. Savez-vous que c’est ce même pouvoir de la Terreur ordonna la mise en oeuvre des noyades collectives dans la Loire, rebaptisée la grande baignoire nationale ? Des mariages dits républicains voulus par Jean-Baptiste Carrier, où un homme et une femme étaient enchaînés, nus, avant d’être noyés. Selon Reynald Secher, 4 800 personnes en furent victimes à l’automne 1793.

« Comment oublier les tristement célèbres colonnes infernales du général Turreau, dont le nom figure encore aujourd’hui sur l’Arc de Triomphe. Ces atrocités coûtèrent la vie à des dizaines de milliers de personnes. Savez-vous que c’est en Vendée que les premiers essais d’extermination industrielle furent menés ? A Noirmoutier, des camps d’extermination ont été établis. Partout en Vendée des fours à pain sont utilisés comme fours crématoires pour brûler vifs les habitants. La peau des Vendéens sert à l’élaboration de sacs ou de pantalons pour les gendarmes. La peau humaine selon le Conventionnel Saint-Just était d’une consistance et d’une bonté supérieure à celle du chamois et celle des sujets féminins plus souple mais moins solide.

« Reconnaissez donc, mes chers collègues, les erreurs et les horreurs de la Terreur, comme la loi du 10 juin 1794 qui succède à la terrible Loi des suspects votée le 17 septembre 1793. Avec elle, le Tribunal révolutionnaire élimine toute garantie de défense. Pierre Chaunu n’a pas hésité à parler de génocide franco-français dans l’avant-propos du livre de Reynald Secher.

Les noyades de Nantes, 1793. Organisation par Carrier, député de la Convention nationale, d'exécutions de masse par noyade. Dessin de Hippolyte de la Charlerie paru dans La Révolution française de Jules Janin (1862)
Les noyades de Nantes, 1793. Organisation par Carrier, député de la Convention nationale,
d’exécutions de masse par noyade. Dessin de Hippolyte de la Charlerie
paru dans La Révolution française de Jules Janin (1862)

« Et je vous cite, pour achever de vous convaincre, la lettre du général Westermann, surnommé le boucher des Vendéens, qui écrivit au Comité de salut public la chose suivante : Il n’y a plus de Vendée, citoyens républicains. Elle est morte sous notre sabre libre, avec ses femmes et ses enfants. Je viens de l’enterrer dans les marais et les bois de Savenay, suivant les ordres que vous m’aviez donnés. J’ai écrasé les enfants sous les sabots des chevaux, massacré les femmes qui, au moins pour celles-là, n’enfanteront plus de brigands. Je n’ai pas un prisonnier à me reprocher. J’ai tout exterminé.

« Les moyens d’extermination des Vendéens mis en œuvre par le Comité de Salut public et la Convention sont la matrice de ceux des régimes totalitaires du XXe siècle. Voilà un sujet qui mériterait une reconnaissance nationale. Car si la Vendée pardonne, elle n’oublie pas. Voyez comme il est difficile, mes chers collègues, de définir quelles commémorations doivent faire l’objet d’un devoir de mémoire. » (Yannick Moreau, député de la 3e circonscription de la Vendée)

Assemblée nationale
Deuxième séance du 29 novembre 2016

Accédez à l’article source


Pour consulter la vidéo
CLIQUEZ sur la vignette




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Suffrage universel : triomphe de la sottise et règne des indignes ?
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 Le martinet inventé par un colonel de l'armée de Louis XIV
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Absinthe (L') : entre boisson « Ordinaire » et poison vert
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Chat échaudé craint l'eau froide
 
 Faire la nique
 
MANIFESTATIONS
 Électricité : sa merveilleuse histoire au Centre Historique Minier de Lewarde (Nord)
 
 Le monde d'Hergé à découvrir à la Saline Royale d'Arc-et-Senans
 
   
 
 

 


Les plus récents
 
 Ensemble (Un) funéraire du Néolithique moyen à Ambérieu-en-Bugey (Ain)
 
 Des grottes funéraires vieilles de 3000 ans avant notre ère découvertes en Champagne
 
 Lagny-le-Sec (Oise) : le maire rase le château, les habitants sont furieux
 
 Gare (La première) de voyageurs de France exhumée au Pecq, dans les Yvelines
 
 
Et puis aussi...
 
 Le trésor de la Jeanne-Elisabeth livre ses secrets
 
 Livre français (Un) du XIXe siècle relié en peau de femme retrouvé à Harvard
 
 La tête d'Henri IV a encore parlé : son ADN coïncide avec celui de Louis XVI
 
 Découverte d'une tombe gauloise hors du commun dans les Ardennes
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 196 ARTICLES

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2017 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Services La France pittoresque
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Services