Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)



Plongée musicale dans la Renaissance à l'exposition Martin de Tours, le rayonnement de la cité - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine : Expos, Fêtes > Plongée musicale dans la Renaissance (...)

Patrimoine : Expos, Fêtes

Richesses du patrimoine de France : manifestations historiques, patrimoniales, gastronomiques. Expositions et fêtes : Histoire, patrimoine et gastronomie


Plongée musicale dans la Renaissance
jusqu’au 8 janvier 2017 à l’exposition
Martin de Tours, le rayonnement de la cité
(Source : CNRS)
Publié / Mis à jour le dimanche 23 octobre 2016, par LA RÉDACTION



 
 
 
Jusqu’au 8 janvier 2017, une drôle d’installation permet de découvrir le compositeur Johannes Ockeghem, qui a marqué l’histoire de la région de Tours à la Renaissance. Conçu grâce aux travaux de scientifiques, le Cubiculum musicae fait partie de l’exposition Martin de Tours, le rayonnement de la cité.

Dressé dans la cour du musée des Beaux-Arts de Tours, un dispositif inédit propose au public de découvrir l’un des plus grands compositeurs de la Renaissance : Johannes Ockeghem. Ce musicien, né vers 1420 dans le Hainaut et mort en 1497 à Tours, fut premier chapelain du roi et trésorier de la basilique Saint-Martin de Tours. Nom de code de cette boîte à musique géante : le Cubiculum musicae.

Découvrir l’art par l’art
Alliant réalité virtuelle et sciences humaines, l’installation s’inspire des « lieux de collection » (studiolo) de la musique qui se sont développés à la Renaissance. Amateurs et érudits y déposaient des partitions, des instruments ou objets de musique et des peintures aux thèmes musicaux.

C’est sur ce modèle que Philippe Vendrix, aujourd’hui président de l’université de Tours, a imaginé le Cubiculum. « Philippe Vendrix a eu l’idée d’actualiser ce concept et de créer une salle mobile, parfaitement insonorisée, équipée d’une excellente spatialisation du son, où pouvoir diffuser des projets sur la musique selon le lieu patrimonial dans lequel est posé le dispositif », nous révèle Camilla Cavicchi, chercheuse associée au Centre d’études supérieures de la Renaissance (CESR), qui a participé à la conception du projet. L’objectif de ce dernier : susciter la curiosité pour des productions musicales parfois complexes.

Le Cubiculum musicae Ockeghem – Saint-Martin se veut une invitation à comprendre, voir et entendre une œuvre musicale, le musicien qui l’a composée et le contexte qui les ont vus évoluer. Le choix du compositeur Johannes Ockeghem s’est imposé de lui même. « Ce compositeur de la Renaissance a en effet œuvré à la collégiale Saint-Martin », précise Camilla Cavicchi.

Capture d'écran du documentaire vidéo diffusé à l'intérieur du cubiculum musicae, montrant une enluminure d'Étienne Collaut, tirée des Chants royaux sur la Conception couronnés au Puy de Rouen (1523-1530)
Capture d’écran du documentaire vidéo diffusé à l’intérieur du cubiculum musicae,
montrant une enluminure d’Étienne Collaut, tirée des Chants royaux sur la Conception
couronnés au Puy de Rouen (1523-1530). © CESR/BNF

Une pédagogie de l’émotion
L’expérience sensorielle et temporelle se déroule en deux temps : à l’extérieur du cube, des panneaux retracent la vie et le parcours de Johannes Ockeghem dans les lieux de la ville de Tours ; à l’intérieur, un dispositif sonore inséré dans les parois, un écran haute définition, et le noir absolu isolent le visiteur de l’extérieur. Un documentaire, réalisé avec la technologie en 3D « matte painting » — parmi l’un des premiers trucages ayant été inventés pour le cinéma, un décor fictif élaboré à partir d’images existantes —, permet de découvrir le travail, la conception et la création de l’œuvre musicale d’Ockeghem. « Ce documentaire est une invitation, pour le public, à vivre cette expérience musicale inédite, accompagnée par des enluminures, des incunables qui datent des premiers temps de l’imprimerie, des tableaux d’artistes tourangeaux de l’époque d’Ockeghem. C’est un voyage dans la musique d’Ockeghem qui se réalise grâce à la technologie et à un espace narratif sonore spécialement élaboré », explique Camille Cavicchi.

Deux découvertes inédites en musicologie
Au cœur de l’installation, une composition liturgique, le Kyrie de la messe De plus en plus d’Ockeghem. Deux découvertes scientifiques inédites, autour de cette composition, sont présentées. La première concerne la datation de cette œuvre musicale. Menée par Agostino Magro, maître de conférence à l’université de Rennes et chercheur associé au CESR, une étude a permis de découvrir, dans la structure générale de cette messe polyphonique, la citation de l’antienne Dixerunt discipuli, un chant expressément créé pour le culte de saint Martin. Cela a permis d’affiner la datation de l’œuvre, certainement composée vers 1460-1461, mais aussi d’en estimer les implications historiques et l’influence musicale. « Comme en histoire de l’art, la datation des œuvres musicales de la Renaissance fait défaut, et il est souvent difficile de construire une histoire des processus créatifs sur des fondements chronologiques solides », relève Camilla Cavicchi.

La seconde découverte est primordiale pour la connaissance de l’œuvre d’Ockeghem : il s’agit d’une lettre de 1523, en provenance de Milan, qui atteste de l’authenticité et d’une large diffusion d’une œuvre de Ockeghem : « La lettre de l’ambassadeur ferrarais à Milan cite le motet à 36 voix d’Ockeghem. Elle nous dit que 26 ans après la mort du compositeur, à 1 200 kilomètres de Tours, les aristocrates italiens évoquaient encore la beauté et l’originalité de cette composition musicale d’Ockeghem. Les musicologues ont longtemps hésité sur la fiabilité des informations concernant cette œuvre ; aujourd’hui nous pouvons confirmer qu’elle est authentique », précise Camilla Cavicchi.

Valoriser le patrimoine musical
Le programme Ricercar, à l’initiative du Cubiculum musicae, ne compte pas s’arrêter là : « Nous travaillons actuellement à une médiation des contenus du Cubiculum pour Oculus (des masques de réalité virtuelle, NDLR), ce qui nous permettrait d’offrir une expérience musicale et visuelle plus immersive et plus facile à exporter », dévoile Camilla Cavicchi. En attendant, une exposition virtuelle est disponible en ligne pour poursuivre l’expérience autour d’Ockeghem. Entre les technologies innovantes et la restitution des réalités musicales du passé, l’histoire vient tout juste de commencer.

Accéder à l’exposition virtuelle : https://cubiculum-musicae.univ-tour...

Anne-Sophie Boutaud
pour le Journal du CNRS

Accédez à l’article source


Pour consulter la vidéo
CLIQUEZ sur la vignette




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Des anciennes boutiques aux grands magasins : naissance d'un commerce nouveau
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Corniche (La) lui est tombée dans l'oeil
 
 Devenir d’évêque meunier
 
MANIFESTATIONS
 Exposition Espèces d'Ours ! À la découverte des ours au Jardin des Plantes du 12 octobre 2016 au 19 juin 2017
 
 Grotte de la Salamandre (Gard) : découvrez-la en dirigeable jusqu'au 31 octobre 2016
 
 
 
 

 

 


Les plus récents
 
 Cartographie (Grande aventure de la) au château-musée de Dieppe
 
 Curieuses chambres au palais Jacques Coeur de Bourges
 
 Instruments (Des) de musique du Moyen Age se font réentendre
 
 Grotte de la Salamandre (Gard) : découvrez-la en dirigeable jusqu'au 31 octobre 2016
 
 
Et puis aussi...
 
 Tour-Forteresse de Monthoiron : l'empreinte de Léonard de Vinci dans la Vienne
 
 Excalibur, lames de légende : exposition au château de Comper (Morbihan) du 22 mars au 31 octobre 2015
 
 Le roi est mort : exposition commémorant la mort de Louis XIV il y a 300 ans
 
 L'Opéra Comique met en vente ses costumes pour ses 300 ans
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 120 ARTICLES

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2016 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Librairie : contes et légendes Librairie : coutumes et traditions Librairie : vie d'antan
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Contacts, Publicité, Services