Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)



13 octobre 1910 : mort de Léon Édoux, inventeur du premier monte-charge hydraulique baptisé ascenseur - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, Calendrier > Octobre > 13 octobre > 13 octobre 1910 : mort de Léon (...)

Éphéméride, Calendrier

Les événements du 13 octobre. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique


13 octobre 1910 : mort de Léon Édoux,
inventeur du premier monte-charge
hydraulique baptisé « ascenseur »
(Source : La Nouvelle République)
Publié / Mis à jour le jeudi 6 octobre 2016, par LA RÉDACTION



 
 
 
Cet ingénieur invente le mot « ascenseur » pour nommer l’élévateur hydraulique qu’il conçoit dès 1867. Il équipera d’un tel appareil la Tour Eiffel, afin d’en relier le deuxième étage à son sommet, cet ascenseur fonctionnant jusqu’en 1983.

« Intelligent et laborieux, mais prétentieux, brusque et plein de vanité » écrivent les maîtres du jeune Félix Léon Édoux, alors scolarisé au Petit séminaire de Montmorillon. Un sacré caractère qui fera de ce gamin, né à Saint-Savin le 29 mai 1827, un ingénieur brillant, inventeur d’un monte-charge hydraulique qu’il baptisera ascenseur, définitivement passé dans le langage courant.

Après un passage au collège royal de Poitiers (actuel Henri-IV), Félix Léon entre à l’École centrale en 1847 dont il sort, trois ans plus tard, diplômé comme ingénieur des Arts et manufactures. Il bourlingue un peu pour les Mines du Nord puis pour les Chemins de fer du Midi avant d’être chargé de mission sur des gisements métallifères d’Espagne puis d’Algérie.

Léon Édoux
Léon Édoux

A son retour en France, dans les années 1860, il s’installe comme ingénieur civil à Paris, et il est alors frappé par les moyens rudimentaires utilisés pour hisser les matériaux lors d’édification d’immeubles. Il conçoit alors un monte fardeau hydraulique pour lequel il déposera un premier brevet en 1864. N’en suivront pas moins de 37, jusqu’en 1912, d’abord en son nom puis ensuite en celui de sa société Édoux et Compagnie qu’il installe à Vaugirard.

Mais curieusement aucun ne concerne son premier élévateur hydraulique, qu’il nomme « ascenseur », et qu’il présente en 1867 à l’Exposition universelle de Paris. Un concept qui se compose, à l’époque, d’une cabine supportée par une colonne, fermée à son extrémité inférieure et qui s’enfonce à la manière d’un piston dans un cylindre vertical. Un procédé qui rencontre un succès considérable et qui permet au public d’accéder au Panorama, à 21 mètres du sol.

L’ascenseur du 2e étage de la Tour Eiffel
Dès lors, Félix Léon Édoux devient un des rois de l’ascenseur français et décroche de nombreux marchés, dont celui de l’ascenseur du Trocadéro mis en place pour l’Exposition universelle de 1878, mais aussi et surtout la conception des cabines reliant le deuxième étage de la Tour Eiffel à son sommet. Elles permettent alors d’acheminer 65 personnes à la vitesse de 54 mètres par minute et fonctionnent jusqu’en 1983.

Monte-charge hydraulique conçu en 1867 par Léon Édoux
Monte-charge hydraulique conçu en 1867 par Léon Édoux

Si sa réussite est parisienne, Félix Léon Édoux n’en oublie pas pour autant son Poitou natal où il sera élu trois fois, en 1882, 1896 et 1900, conseiller municipal de Saint-Savin. Il y fait d’ailleurs l’acquisition avec le baron Demarcay, en 1892, de l’ancien logis abbatial appelé « le château », où il fait construire une tour crénelée néomoyenâgeuse qui sert de château d’eau pour alimenter l’habitation et qui fait fonctionner l’ascenseur hydraulique qui y est installé. Également propriétaire du moulin, par concession, il y fait établir par la société Wells et compagnie de Poitiers, une usine électrique faisant de Saint-Savin une des premières communes du département à disposer de l’éclairage public.

Avant de rendre l’âme, le 13 octobre 1910, l’ingénieur poitevin n’aura de cesse de proposer, dès 1882, mais toujours sans succès, à la ville de Poitiers, la construction de deux ascenseurs pour accéder de la gare à un viaduc routier alors en projet, entre le quartier de la Roche et de la préfecture, et qui aurait enjambé les voies du chemin de fer. Prétentieux et vaniteux, Félix Léon Édoux, sans doute, mais visionnaire, c’est certain.

Delphine Léger
La Nouvelle République

Accédez à l’article source




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Des anciennes boutiques aux grands magasins : naissance d'un commerce nouveau
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Tenir le haut du pavé
 
 Aide-toi, le ciel t'aidera
 
MANIFESTATIONS
 Instruments (Des) de musique du Moyen Age se font réentendre
 
 Plongée musicale dans la Renaissance jusqu'au 8 janvier 2017 à l'exposition Martin de Tours, le rayonnement de la cité
 
 
 
 

 

 


Les plus récents
 
 13 octobre 1131 : mort de Philippe, fils du roi Louis VI le Gros
 
 13 octobre 1832 : Samuel Morse « découvre » le télégraphe
 
 13 octobre 1307 : Philippe le Bel fait arrêter les Templiers
 
 13 octobre 1605 : mort du théologien Théodore de Bèze
 
 
Et puis aussi...
 
 13 octobre 1707 : prise de Lérida par le duc d'Orléans
 
 13 octobre 1761 : suicide de Marc-Antoine Calas
 
 13 octobre 1492 : première entrevue des habitants du Nouveau-Monde avec ceux de l'ancien
 
 13 octobre 1715 : mort du philosophe et théologien Nicolas Malebranche
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 9 ARTICLES

 


Octobre
 
 

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2016 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Librairie : contes et légendes Librairie : coutumes et traditions Librairie : vie d'antan
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Contacts, Publicité, Services