le 24 septembre dans l'histoire [voir]    notre librairie [voir]    nous soutenir [voir]
Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


Le Grand Palais : merveille de l'Exposition universelle de 1900 - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine en vidéos > Grand Palais (Le) : merveille de (...)

Patrimoine en vidéos

Le patrimoine de France en vidéos : tourisme, gastronomie, agriculture, environnement, monuments, villes, villages, etc.


Grand Palais (Le) : merveille
de l’Exposition universelle de 1900
(Source : Le Point)
Publié / Mis à jour le mardi 4 octobre 2016, par LA RÉDACTION


 
 
 
Révélations sur les secrets de construction de ce monstre hybride de pierre et d’acier construit pour l’Exposition de 1900

Comme la tour Eiffel avait marqué l’Exposition universelle de 1889 par sa démesure, le comité d’organisation de l’Exposition suivante voulut à son tour étonner le monde entier avec un bâtiment remarquable. Ce sera le Grand Palais des beaux-arts. Un monstre hybride de pierres, de briques et d’acier. Il remplacera — avec le Petit Palais situé en face de lui — l’ancien Palais de l’industrie datant de l’Exposition universelle de 1855, un pachyderme lourdaud et sans grâce flanquant l’avenue des Champs-Élysées. Pour créer une superbe perspective, depuis les Invalides jusqu’au Palais de l’Élysée, les deux palais sont placés de part et d’autre d’une large avenue débouchant sur un nouveau pont ultra-large, le pont Alexandre-III.

Le malheur, c’est que la commission chargée de choisir le lauréat parmi les nombreux projets d’architecture ne parvient pas à se mettre d’accord. Comme le temps presse, elle décide de couper la poire en quatre. À Albert Louvet, le gagnant du concours, le salon d’honneur et la partie intermédiaire. À Henri Deglane, le deuxième, la façade principale. À Albert Thomas, le troisième, la façade arrière (le Palais d’Antin qui abrite aujourd’hui le Palais de la découverte). Et à Charles Girault, le quatrième du concours, la coordination des travaux.

Le Grand Palais lors de l'Exposition universelle de 1900
Le Grand Palais lors de l’Exposition universelle de 1900

Autant dire que la carpe est sommée de se marier au lapin. D’un côté, la charpente métallique de 6 000 tonnes illustrant une architecture moderne ; de l’autre, une façade de pierre lourdingue et dont le style est déjà dépassé en 1900. Le Grand Palais est le dernier témoin d’une architecture grandiloquente où il fallait de nombreuses ouvertures pour éclairer les salles, faute d’électricité.

Réquisitionné en 1914
Les travaux commencent rapidement. Première mauvaise surprise, le terrain situé en bord de Seine est bien moins stable qu’on ne le pensait, il faut planter 3 400 pieux en chêne pour le consolider. Tous les matériaux nécessaires (17 000 m3 de pierres, 10 000 m3 de maçonnerie et 2 millions de briques) sont acheminés par la Seine. Un port est créé au pied du pont des Invalides, desservi par un mini-train. La coupole s’élève à 75 mètres (avec un campanile de 18 mètres). Le dôme fait 70 mètres d’ouverture. La nef s’étend sur 240 mètres de long pour accueillir ultérieurement des concours hippiques.

En effet, dès la fermeture de l’Exposition universelle, le Grand Palais est reconverti pour accueillir des salons artistiques, mais également de nombreuses autres manifestations. Le Salon de l’automobile s’y installe dès 1901, puis le Salon de l’aviation en 1909. En 1914, l’immense bâtiment sert de centre d’accueil aux troupes coloniales, puis aux fusiliers marins, avant que Deglane ne reçoive l’ordre de le transformer en un hôpital militaire doté de mille lits, de deux salles d’opération et d’un centre de rééducation. À la guerre suivante, les Allemands utilisent les lieux pour entreposer leurs camions et organiser des expositions de propagande nazie. Enfin, signalons la première présentation de la DS par Citroën lors du Salon de l’automobile de 1955.

Frédéric Lewino et Essia Lakhoua
Le Point

Accédez à l’article source


Pour consulter la vidéo
CLIQUEZ sur la vignette




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Suffrage universel : triomphe de la sottise et règne des indignes ?
 
 Premier billet de banque (Le) moderne naît en Nouvelle-France
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 Le martinet inventé par un colonel de l'armée de Louis XIV
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Absinthe (L') : entre boisson « Ordinaire » et poison vert
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Tuer le mandarin
 
 Être gai comme un pinson
 
MANIFESTATIONS
 Giverny : Henri Manguin ou la volupté de la couleur d'un peintre méconnu
 
 Le Verre, un Moyen Âge inventif
 
   
 
 

 


Les plus récents
 
 Premier épisode de la série Bonne nuit les petits le 10 décembre 1962
 
 La gare d'Orsay, ancêtre du musée actuel : merveille de l'Exposition universelle de 1900
 
 Moka Malo : des corsaires à la conquête du café
 
 Lacs (Des) de Savoie aux lacs italiens Émission Des Racines et des Ailes du 21 septembre 2016 sur France 3
 
 
Et puis aussi...
 
 Aluminium, notre poison quotidien (documentaire diffusé sur France 5 le 22 janvier 2012)
 
 Chambord : l'histoire du château gravée dans la pierre
 
 Paysans (Les) au Moyen Age
 
 Eiffel ne l'avait pas prévu : sa tour attire les alpinistes
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 120 ARTICLES

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2017 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Services La France pittoresque
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Services