Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)



27 septembre 1748 : Louis XV ordonne la suppression des galères - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, Calendrier > Septembre > 27 septembre > 27 septembre 1748 : ordonnance de (...)

Éphéméride, Calendrier

Les événements du 27 septembre. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique


27 septembre 1748 : ordonnance de Louis XV
abolissant l’institution des galères
(D’après « Dictionnaire historique de la France »
(par Ludovic Lalanne) paru en 1873,
« Annuaire de Brest et du Finistère pour 1837 » paru en 1837
et « Histoire maritime de France » par Léon Guérin (Tome 2) édition de 1844)
Publié / Mis à jour le dimanche 25 septembre 2016, par LA RÉDACTION



 
 
 
On avait fini par trouver que ce genre de bâtiments était incommode dans ses distributions, fort coûteux, de ressource presque nulle pour la guerre

Les galères, dont l’origine est fort ancienne, étaient des bâtiments de mer en usage pendant l’enfance de la navigation. Leur structure particulière, leur forme étroite et allongée ne permettaient pas de les diriger à la voile. Disposés sur deux rangs, les rameurs occupaient le centre ; les combattants et l’artillerie se plaçaient aux extrémités. Comme instruments de punition, les galères nous ont été léguées par la barbarie.

Tandis que les anciens y enchaînaient leurs esclaves, les peuples modernes y enchaînaient les criminels, qui y demeuraient jusqu’à expiration de leur peine : de là vient le nom de Galériens ou Forçats. Charles IV (1322-1328) paraît être le premier roi de France qui ait possédé des galères, mais ce fut seulement dans la seconde moitié du XVe siècle que ces bâtiments commencèrent à former une partie importante de notre marine. Les guerres d’Italie leur firent jouer un grand rôle.

Leur nombre s’éleva jusqu’à 40 ou 42 au commencement du règne de Charles IX (1560-1574) ; mais ce chiffre, le plus élevé qui eût encore été atteint, et qui semble n’avoir jamais été dépassé, ne tarda pas à décroître par suite de la pénurie où se trouvèrent les finances de l’État pendant les guerres civiles. Il descendit à 8 ou 9, et, après être remonté à 22 au milieu du XVIIe siècle, et être descendu à 2, il s’éleva de nouveau jusqu’à 40 au commencement du XVIIIe siècle.

La Patronne : galère française du XVIIe siècle de 28 à 30 bancs. Gravure de Claude Randon (1690)
La Patronne : galère française du XVIIe siècle de 28 à 30 bancs. Gravure de Claude Randon (1690)

On avait fini par trouver que ce genre de bâtiments était incommode dans ses distributions, fort coûteux, de ressource presque nulle pour la guerre, peu fait pour résister au mauvais temps, et incapable d’être livré aux grandes navigations. Il est certain, dit Vial-Duclairbois dans son Dictionnaire encyclopédique de la marine, auteur qui peut être considéré comme appartenant à ce règne autant qu’à celui de Louis XVI, que vis-à-vis des vaisseaux de ligne et de toute l’artillerie de ceux-ci, les galères ne brillaient pas ; elles avaient, il est vrai, l’avantage de tirer peu d’eau, de pouvoir naviguer près des côtes, d’aller, en temps de calme, à l’aviron, et de pouvoir alors incommoder les vaisseaux, en les enfilant et en ne se présentant jamais devant leur batterie ; mais cette supériorité, comme la durée du calme, n’était que momentanée et bien précaire ; elle ne suffisait pas à compenser les inconvénients.

Les progrès incessants de l’art naval et des relations maritimes en amenèrent ainsi la suppression, qui fut mise en oeuvre le 27 septembre 1748, une ordonnance de Louis XV supprimant le corps des galères en le réunissant à celui de la marine. La charge de lieutenant général des mêmes bâtiments le fut aussi. Les chefs d’escadre, capitaines et officiers des galères étaient incorporés dans la marine des vaisseaux, pour y prendre rang, suivant leur grade et suivant la date de leurs commissions ou brevets, immédiatement après les officiers des vaisseaux de même grade et de même date.

La compagnie dite des gardes de l’étendard était incorporée, par la même ordonnance, dans la compagnie des gardes du pavillon ; et il ne devait plus à l’avenir y avoir de différence pour la couleur et pour la forme entre les pavillons des vaisseaux et ceux des galères, rouges naguère, et qui seraient blancs désormais comme dans la marine des vaisseaux, et arborés aux mêmes mâts, suivant les grades. L’étendard quadrangulaire de damas rouge aux armes de France, semé de fleurs de lis d’or et bordé d’une broderie d’or de la galère réale, se trouva ainsi supprimé avec cette galère elle-même.

L’étendard de combat chargé d’une Vierge en assomption, sous la protection de laquelle les galères de France combattaient, eut un sort semblable. Enfin l’ordonnance du 27 septembre 1748 ordonnait que le désarmement entier fût fait, dans les ports du royaume, de toutes les galères, et que les chiourmes, au lieu de se tenir, comme avant, à bord de celles-ci, fussent gardées à terre dans des bagnes, salles de force ou autres lieux destinés à les renfermer.

Cette ordonnance peut être regardée comme le coup de grâce porté à la marine des galères, en France. S’il y eut depuis lors encore quelques galères à Marseille ou à Toulon, ce ne fut plus que pour la montre ; il y avait quelque temps déjà qu’elles ne servaient plus qu’aux voyages des princes et autres dignitaires de l’État.




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Des anciennes boutiques aux grands magasins : naissance d'un commerce nouveau
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Tenir la corde
 
 Trop gratter cuit, trop parler nuit
 
MANIFESTATIONS
 Exposition Quoi de neuf au Moyen Age ? à la Cité des sciences et de l'industrie du 11 octobre 2016 au 6 août 2017
 
 Plongée musicale dans la Renaissance jusqu'au 8 janvier 2017 à l'exposition Martin de Tours, le rayonnement de la cité
 
 
 
 

 

 


Les plus récents
 
 27 septembre 1808 : entrevue de l'empereur Napoléon et de l'empereur Alexandre à Erfurt
 
 27 septembre 1700 : mort du pape Innocent XII
 
 27 septembre 1660 : mort de Saint-Vincent de Paul
 
 27 septembre 1590 : mort du pape Urbain VII à Rome
 
 
Et puis aussi...
 
 27 septembre 1731 : Crébillon est reçu à l'Académie Française
 
 27 septembre 1783 : mort du mathématicien Etienne Bézout
 
 27 septembre 1566 : mort de l’écrivain Marc-Jérôme Vida
 
 27 septembre 1639 : la statue équestre de Louis XIII est élevée sur la place Royale
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 9 ARTICLES

 


Septembre
 
 

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2016 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Librairie : contes et légendes Librairie : coutumes et traditions Librairie : vie d'antan
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Contacts, Publicité, Services