Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)



7 septembre 1655 : mort du poète dramatique Tristan l'Hermite - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, Calendrier > Septembre > 7 septembre > 7 septembre 1655 : mort du poète (...)

Éphéméride, Calendrier

Les événements du 7 septembre. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique


7 septembre 1655 : mort du poète
dramatique Tristan l’Hermite
(D’après « Biographie universelle, ancienne
et moderne » (Tome 46), paru en 1826)
Publié / Mis à jour le mardi 6 septembre 2016, par LA RÉDACTION



 

François l’Hermite dit Tristan l’Hermite, poète dramatique, naquit en 1601 au château de Souliers ou Soliers, dans la Marche (Creuse). Il se prétendait issu de Tristan l’Hermite, grand prévôt de Louis XI, et comptait au nombre de ses ancêtres le fameux Pierre l’Ermite, auteur de la première croisade.

Ayant été conduit à la cour dans son enfance, il fut placé près du marquis de Verneuil, fils naturel d’Henri IV. A treize ans, il eut le malheur de tuer en duel un garde du corps, et s’enfuit en Angleterre pour se soustraire à la rigueur des édits. Après diverses aventures, se trouvant sans ressource, il prit la résolution de passer en Espagne pour réclamer la protection de don Juan de Velasquez, son parent. Comme il traversait le Poitou, l’argent vint à lui manquer, et il eut recours à la bienveillance de Scévole de Sainte-Marthe (1536-1623) — poète qui avait été maire de Poitiers et trésorier de France dans la même généralité — pour obtenir les moyens de continuer son voyage.

Scévole accueillit avec bonté un jeune homme qui montrait des dispositions pour les lettres, et le retint chez lui quinze ou seize mois. Sur la recommandation de son protecteur, Tristan obtint ensuite la place de secrétaire du marquis de Villars-Montpezat, qu’il suivit, en 1620, à Bordeaux, au passage de la cour. Il fut reconnu par M. d’Humières, premier gentilhomme de la chambre, qui le fit rentrer en grâce. De retour à Paris, il fut attaché, comme gentilhomme, à Gaston, duc d’Orléans (1608-1660) et frère de Louis XIII, et employa ses loisirs à travailler pour le théâtre.

Portrait de Tristan l'Hermite placé en tête du recueil des Vers héroïques publié en 1648
Portrait de Tristan l’Hermite placé en tête du recueil des Vers héroïques publié en 1648

Sa tragédie de Mariane, représentée en 1637, eut un succès jusqu’alors sans exemple qui surpassa celui de la Médée de Corneille et balança celui du Cid. Elle le dut en partie au jeu de Guillaume Desgilberts dit Montdory, célèbre acteur, qui termina sa carrière dramatique par le rôle d’Hérode ; mais c’est à tort que l’auteur du Parnasse réformé (Guéret) dit que Montdory mourut des efforts qu’il fit pour rendre les fureurs du roi juif, au cinquième acte. Il avait acquis une telle réputation dans ce rôle, que le cardinal de Richelieu voulut en juger par lui-même et ne put s’empêcher de verser des larmes. Le comédien fut, un jour, frappé d’apoplexie en jouant le rôle d’Hérode, mais ne mourut pas sur la scène : paralysé longtemps de la langue et d’une partie du corps, il ne put y reparaître et se retira. Le cardinal le fit revenir pour jouer dans l’Aveugle de Smyrne, tragi-comédie, à laquelle l’éminence avait eu part. Montdory ne put achever que deux actes et retourna dans sa retraite, où il mourut en 1653.

La pièce de Mariane, qui resta cent ans au théâtre, eut un assez grand nombre de représentations ; et l’auteur, regardé par ses contemporains comme le rival de Corneille, compta ses triomphes par ses pièces, toutes oubliées maintenant, si l’on en excepte Mariane.

En 1649, l’Académie française ouvrit ses portes à Tristan l’Hermite, qui y remplaça le poète François de Cauvigny de Colomby. Aimé, recherché des grands et des beaux esprits, il aurait pu mener une vie agréable ; mais son goût pour les plaisirs et sa passion effrénée pour le jeu le jetèrent souvent dans de grands embarras. Le désordre habituel de ses vêtements lui fit appliquer ce vers de la première satire de Boileau : « Passe l’été sans linge et l’hiver sans manteau ». Cependant il est certain que Boileau n’avait point en vue Tristan.

C’est à tort qu’on n’a cessé de le représenter languissant dans la misère, d’après une épitaphe insérée dans tous les recueils, et que l’on prétend faussement qu’il avait composée pour lui-même. Voici cette pièce :

Ébloui de l’éclat de la splendeur mondaine,
Je me flattai toujours d’une espérance vaine,
Faisant le chien couchant auprès d’un grand seigneur,
Je me vis toujours pauvre, et tâchai de paraître.
Je vécus dans la peine, attendant le bonheur,
Et mourus sur un coffre en attendant mon maître.

On sait en réalité que Tristan avait fait accepter un logement et sa table au poète et auteur dramatique Philippe Quinault (1635-1688), son élève, et qu’il lui légua, par son testament, une somme considérable.

François l’Hermite mourut d’une maladie de poitrine dans l’hôtel de Guise le 7 septembre 1655 et fut inhumé à Saint-Jean-en-Grève.




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Des anciennes boutiques aux grands magasins : naissance d'un commerce nouveau
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Amoureux des onze mille vierges
 
 Être dur à la desserre
 
MANIFESTATIONS
 Plongée musicale dans la Renaissance jusqu'au 8 janvier 2017 à l'exposition Martin de Tours, le rayonnement de la cité
 
 Cartographie (Grande aventure de la) au château-musée de Dieppe
 
 
 
 

 

 


Les plus récents
 
 7 septembre 1341 : arrêt de Conflans et début de la guerre de Succession de Bretagne
 
 7 septembre 1159 : élection de deux papes à Rome
 
 7 septembre 1783 : le prince Henri de Prusse visite l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, à Paris
 
 7 septembre 1691 : première représentation d'Acis et Galatée
 
 
Et puis aussi...
 
 7 septembre 1706 : les Français lèvent le siège de Turin, en Italie
 
 7 septembre 1653 : mort de François Tristan, surnommé l’Ermite
 
 7 septembre 1559 : mort de l’imprimeur Robert Etienne
 
 7 septembre 1701 : traité de la grande alliance contre la France par l'Angleterre, l'empereur et la Hollande
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 9 ARTICLES

 


Septembre
 
 

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2016 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Librairie : contes et légendes Librairie : coutumes et traditions Librairie : vie d'antan
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Contacts, Publicité, Services