Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)



Pape Innocent Ier (401 - 417) - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Papes > Innocent Ier (né en ? - mort le 12 (...)

Papes

Notices biographiques des papes. Les événements marquants de l’histoire des souverains pontifes. Portraits des occupants du saint-siège.


Innocent Ier
(né en ? - mort le 12 mars 417)
Élu pape le 21 décembre 401
(« Histoire des souverains pontifes romains » (Tome 1)
par A. de Montor paru en 1846,
« Résumé de l’histoire des papes » par A. Bouvet de Cressé, paru en 1826
et « Le Vatican ou Portraits historiques des papes » paru en 1825)
Publié / Mis à jour le mardi 16 août 2016, par LA RÉDACTION



 

Ce pape dut sa canonisation à son zèle pour l’agrandissement de l’église romaine. Il eut à soutenir de violents débats avec les patriarches d’Alexandrie, d’Antioche et de Jérusalem, et encore avec le nouveau patriarche de Constantinople, successeur de Jean Chrysostome, pour la sentence de déposition, publiée contre ce dernier dans les deux conciles de Calcédoine.

L’empereur d’Orient, Arcadius (395-408), favorisa les patriarches de son empire contre les usurpations d’Innocent Ier, qui en était venu au point de connaître des causes, même les plus légères, comme, par exemple, de ce que Jean, patriarche de Jérusalem, avait souffert qu’on inquiétât dans leur vie d’anachorètes les deux vierges Eustochie et Paula, dont Jérôme dirigeait la conscience.

Pape Innocent Ier (401 - 417)
Pape Innocent Ier (401 - 417)

Le pape Innocent ne put voir patiemment Arcadius accorder sa protection aux patriarches, et bannir Jean Chrysostome ; il eût même l’audace d’excommunier l’empereur. Un siècle, en effet ne s’était pas encore écoulé que déjà les papes, grâce à l’impolitique Constantin, jouaient un rôle dans le monde, et moins de cent ans avaient suffi pour qu’un pape osât lancer des excommunications contre un successeur de ce même Constantin.

Natif d’Albe, Innocent Ier censura les persécuteurs de saint Jean Chrysostome, et écrivit à Jean de Jérusalem, qui prenait le parti de Pélage contre saint Jérôme. Depuis, à la sollicitation de saint Augustin, il condamna le même Pélage avec Célestin.

En 409, il se rendit à Ravenne pour obtenir de l’empereur romain d’Occident Flavius Honorius (395-423) la confirmation de la capitulation conclue entre Alaric Ier, le roi des Wisigoths, et le sénat de la ville de Rome, assiégée par ce prince et saccagée par le même l’année suivante (24 août 410).

Revenu à Rome après un voyage infructueux, le pape s’attacha à consoler, à encourager les Romains, à restaurer les églises en les ornant de nouveaux travaux et de précieux joyaux d’or et d’argent ; à publier des constitutions pour la discipline des ecclésiastiques, à détruire autant qu’il pourrait, dans leur principe, les hérésies de Pélage, moine anglais, et de son disciple Célestius, de patrie incertaine, et à condamner les erreurs renaissantes des donatistes. En quatre ordinations, Innocent créa cinquante-quatre évêques, trente prêtres et quinze diacres.

Ce fut sous son règne qu’Eutrope souffrit le martyre à Constantinople. On lit dans Fleury : « Le préfet, païen et ennemi des chrétiens, fit souffrir de cruels tourments aux amis de saint Chrysostome. On mit à la question Eutrope, lecteur et chantre : on lui appliqua le feu ; on le frappa de lanières crues et de bâtons ; on lui déchira, avec des ongles de fer, les côtés, les joues et le front, jusqu’à lui arracher les sourcils ; enfin, on lui enfonça des flambeaux ardents aux deux flancs, où on avait déchiré la chair jusqu’à découvrir les os ; et il expira sur le chevalet. Le prêtre Tigrius fut aussi dépouillé, fouetté sur le dos, attaché par les pieds et par les mains avec tant de violence que les jointures furent disloquées. »

Dans les Gaules, les barbares torturaient avec fureur les évêques ; à Reims, saint Nicaise, avec la vierge Eutropie sa sœur ; à Arras, saint Diogène ; à Auxerre, saint Paterne ; à Langres, saint Didier. Partout où les barbares triomphaient, on avait à déplorer les mêmes horreurs. Il semblait que Constantin n’eût propagé partout le catholicisme que pour désigner plus ouvertement les victimes.




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Des anciennes boutiques aux grands magasins : naissance d'un commerce nouveau
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Les jours se suivent, mais ils ne se ressemblent pas
 
 Jeter son bonnet par dessus les moulins
 
MANIFESTATIONS
 De Méliès à la 3D : la machine Cinéma Exposition à La Cinémathèque française du 5 octobre 2016 au 29 janvier 2017
 
 Instruments (Des) de musique du Moyen Age se font réentendre
 
 
 
 

 

 


Les plus récents
 
 Symmaque (né en ? - mort le 21 juillet 514) Élu pape le 22 novembre 498
 
 Anastase II (né en ? - mort le 19 novembre 498) Élu pape le 24 novembre 496
 
 Gélase Ier (né en ? - mort le 21 novembre 496) Élu pape le 2 mars 492
 
 Félix III (né en ? - mort le 1er mars 492) Élu pape le 13 mars 483
 
 
Et puis aussi...
 
 Félix Ier (né en ? – mort le 30 décembre 274) Élu pape le 5 janvier 269
 
 Sylvestre Ier (né en ? – mort le 31 décembre 335) Élu pape le 31 janvier 314
 
 Damase Ier (vers 305 - 11 décembre 384) Élu pape le 1er octobre 366
 
 Pontien (né en ? – mort le 30 octobre 235) Élu pape le 21 juillet 230. Renonce à son siège épiscopal le 28 septembre 235
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 52 ARTICLES

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2016 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Librairie : contes et légendes Librairie : coutumes et traditions Librairie : vie d'antan
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Contacts, Publicité, Services