Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)



Pape Marcellin (296 - 304) - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Papes > Marcellin (né en ? – mort le 25 (...)

Papes

Notices biographiques des papes. Les événements marquants de l’histoire des souverains pontifes. Portraits des occupants du saint-siège.


Marcellin
(né en ? – mort le 25 octobre 304)
Élu pape le 30 juin 296
(« Histoire des souverains pontifes romains » (Tome 1)
par A. de Montor paru en 1846,
« Résumé de l’histoire des papes » par A. Bouvet de Cressé, paru en 1826
et « Le Vatican ou Portraits historiques des papes » paru en 1825)
Publié / Mis à jour le lundi 15 août 2016, par LA RÉDACTION



 

Saint Marcellin, Romain, fils de Projectus, bénédictin suivant quelques-uns — mais l’ordre de Saint-Benoît n’était pas encore institué —, fut créé pontife en 296. L’Église n’eut jamais plus à souffrir qu’à cette époque terrible. L’édifice de l’idolâtrie, ruiné peu à peu par les chrétiens et détruit dans quelques-unes de ses parties, était prêt à s’écrouler sur ses fondements ; les autels profanes manquaient de fleurs, les hiérophantes de victimes ; les aruspices ne trouvaient plus dans les entrailles les signes de l’avenir ; les oracles étaient devenus muets, les magiciens impuissants. Dans un tel état de choses, il semblait que tous les dieux des ténèbres tentaient leurs derniers efforts contre le Dieu de la lumière.

Dioclétien, Maximien Hercule, Maximien Galère et Maximin II furent successivement les quatre chefs de cette entreprise infernale, écrit Cesarotti. Galère, le plus furieux de tous, avait arraché à Dioclétien la fatale sentence qui ordonnait cette persécution atroce, universelle, sans trêve, sans pitié. Les églises furent abattues dans presque toutes les provinces ; les hommes, les femmes, les vieillards, les enfants, les vierges, furent livrés aux bourreaux ; le ciel se peupla de martyrs, et la terre, à la vue d’un tel courage, était embrasée de tendresse pour le catholicisme.

Pape Marcellin (296 - 304)
Pape Marcellin (296 - 304)

On voulait détruire la religion de chrétienne, et toute cette fureur ne servait qu’à élever le trône de la foi sur les débris du paganisme. Les États soumis à Rome, arrosés du sang des persécutés, n’en devinrent que plus féconds en rameaux chrétiens. Les tourments déchirèrent les corps des martyrs ; mais leurs âmes, embrassant fermement la foi, restèrent invulnérables et invincibles. Il y eut cependant des esprits faibles qui cédèrent aux menaces, et chez qui le moi humain prévalut sur la religion : on a été jusqu’à dire qu’au nombre de ces derniers on put compter Marcellin lui-même.

Le mensonge répandu à cet égard fut orné de toutes les circonstances qui pouvaient le faire regarder comme possible : on prétendit que le pontife, reconnaissant sa faute, se présenta en suppliant devant un concile de 300 évêques assemblés à Sinuesse. Là, le coupable aurait confessé son erreur, et demandé en pleurant qu’on lui imposât la peine qu’il avait encourue. Le concile aurait répondu : « Donne ta sentence, toi ; le premier siège ne doit être jugé que par lui-même. » Mais dans cette supposition odieuse tout est faux ; il est reconnu aujourd’hui que cette accusation était calomnieuse, et que le pontife ne commit aucune faute. Saint Augustin, parlant de Pétilius, auteur de cette fable, dit : « Il appelle Marcellin scélérat, sacrilège ; moi je le déclare innocent. Il n’est pas nécessaire que je me fatigue pour prouver ma défense ; car lui-même, Pétilius, ne se hasarde pas à prouver son accusation. »

Il est prouvé que Marcellin se distingua par la fermeté de son courage ; et il n’y a jamais eu que le donatiste Pétilius et les sectaires de son temps qui aient soutenu cette imputation. Les premiers donatistes n’ont jamais reproché à l’Église une pareille chute de son chef, tout empressés qu’ils étaient, pour appuyer leur mauvaise cause, de recueillir les plus légères fautes des évêques catholiques, et surtout celles des pontifes.

Tout porte à croire, d’après Tillemont, que Marcellin reçut le martyre. Il fut enterré dans le cimetière de Priscille, placé sur la voie Salera, près du pont Salaro. En deux ordinations, ce pape créa cinq évêques, quatre prêtres et deux ou cinq diacres.

Suivant Fleury, en 302, Dioclétien vint passer l’hiver à Nicomédie ; Maximien Galère s’y rendit, après avoir vaincu les Perses, et voulut engager Dioclétien à ordonner de nouveau une persécution définitive, qui fit triompher partout le paganisme. Le vieil empereur résista longtemps à l’emportement de Galère, montrant combien il était dangereux de troubler le repos du monde et de verser tant de sang. Galère ne se rendit point à ces raisons, et voulut prendre conseil : car il avait cette malice de ne point consulter quand il voulait faire du bien, mais de consulter quand il voulait faire du mal, afin d’en rejeter la blâme sur d’autres.

Dioclétien, voyant autour de lui les avis partagés, envoya un aruspice à Apollon de Milet. Apollon répondit, non par la prêtresse, mais du fond d’un antre obscur, que les justes qui étaient sur la terre l’empêchaient de dire la vérité, et que c’était la raison pour laquelle les oracles qu’il rendait, du trépied, étaient faux. La prêtresse disait de même, ayant les cheveux épars et se lamentant des malheurs du genre humain. Dioclétien demanda à ses officiers qui étaient ces justes sur la terre. Un de ceux qui servaient aux sacrifices dit : « Ce sont les chrétiens, sans doute. »

L’empereur l’écouta avec plaisir, et résolut la persécution, ne pouvant résister à ses amis, au César et à Apollon. Ensuite commença la terrible persécution de Nicomédie, de Tyr, d’Antioche, d’Ancyre et d’Arabie. Fleury décrit cette histoire terrible, qui fait frémir d’horreur ; mais nous voyons poindre l’aurore du règne de Constantin.




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Des anciennes boutiques aux grands magasins : naissance d'un commerce nouveau
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Quart d'heure de Rabelais
 
 Il est du bois dont on les fait
 
MANIFESTATIONS
 Du moulin à café au lave-linge : quand Peugeot faisait dans les arts ménagers
 
 Exposition : Les Hugo, une lignée d’artistes
 
 
 
 

 

 


Les plus récents
 
 Symmaque (né en ? - mort le 21 juillet 514) Élu pape le 22 novembre 498
 
 Anastase II (né en ? - mort le 19 novembre 498) Élu pape le 24 novembre 496
 
 Gélase Ier (né en ? - mort le 21 novembre 496) Élu pape le 2 mars 492
 
 Félix III (né en ? - mort le 1er mars 492) Élu pape le 13 mars 483
 
 
Et puis aussi...
 
 Félix Ier (né en ? – mort le 30 décembre 274) Élu pape le 5 janvier 269
 
 Boniface Ier (né en ? - mort le 4 septembre 422) Élu pape le 28 décembre 418
 
 Soter (né en ? – mort en 175) Élu pape vers 167
 
 Clément Ier (né en ? – mort vers 99) Élu pape en 91 (ou 88)
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 52 ARTICLES

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2016 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Librairie : contes et légendes Librairie : coutumes et traditions Librairie : vie d'antan
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Contacts, Publicité, Services