Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)



Pape Soter (167 - 175) - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Papes > Soter (né en ? – mort en 175) Élu (...)

Papes

Notices biographiques des papes. Les événements marquants de l’histoire des souverains pontifes. Portraits des occupants du saint-siège.


Soter
(né en ? – mort en 175)
Élu pape vers 167
(« Histoire des souverains pontifes romains » (Tome 1)
par A. de Montor paru en 1846,
« Résumé de l’histoire des papes » par A. Bouvet de Cressé, paru en 1826
et « Le Vatican ou Portraits historiques des papes » paru en 1825)
Publié / Mis à jour le mercredi 10 août 2016, par LA RÉDACTION



 

Saint Soter, qui, dans le siècle, s’appelait Concordio, était né à Fondi, près de Naples. Tous les critiques ne croient pas à l’authenticité des décrétales publiées sous son nom. Novaes renouvelle ici l’avertissement qu’il a déjà donné, et il pense que toutes les décrétales jusqu’à celles de saint Sirice (385) doivent être examinées avec un soin très scrupuleux. Cependant elles ont été citées comme véritables jusqu’à la moitié du XVIIe siècle, et comme des monuments sincères appartenant aux premiers temps.

Par le témoignage de saint Denis, évêque de Corinthe, nous savons que saint Soter accomplit ses devoirs avec un zèle inaltérable, et qu’il s’attacha, comme ses prédécesseurs, qui n’avaient pu le faire qu’avec circonspection, à secourir au loin les chrétiens indigents. Il se faisait rendre compte des souffrances et des privations de ceux qui étaient persécutés pour la foi. Il envoyait sur les lieux donner des consolations et des aliments aux fidèles condamnés au supplice des mines, et qui en extrayaient les métaux par ordre des empereurs. Les chrétiens plus heureux étaient invités à donner de larges aumônes, avec lesquelles on diminuait et on adoucissait tant de maux. Ces soins, si multipliés et si pieux, s’étendaient jusque dans les parties les plus éloignées du monde.

Pape Soter (167 - 175)
Pape Soter (167 - 175)

En même temps, ce pontife s’opposait aux hérésies qui rongeaient les fruits chrétiens. Par l’hypocrisie toujours décevante d’un rigorisme extraordinaire, elles imposaient à la multitude, et, mêlant les frénésies aux blasphèmes, elles prétendaient qu’il était temps de perfectionner la mission même de Jésus-Christ. Le zèle du souverain pontife obtint que l’on ne condamnerait plus les chrétiens comme tels, et qu’il faudrait au moins les accuser d’un crime contre l’État, sans réputer crime la croyance chrétienne.

En cinq ordinations, saint Soter créa onze évêques, dix-huit prêtres et neuf diacres. Du cimetière de Saint-Calixte, où son corps avait été enterré, il fut transporté par Sergius II, en 845, dans l’église des saints Sylvestre et Martin a i Monti, et ensuite sur la voie Appienne, dans l’église de Saint-Sixte, appartenant aux pères dominicains. On dit que des parties de son corps sont déposées chez les religieux de cet ordre, dans le couvent de Saint-Marc, à Florence, et dans l’église de Tolède en Espagne.

A ce règne appartient le miracle opéré en faveur d’une légion romaine. Écoutons avec respect Bossuet : « Quelquefois la persécution se ralentissait. Dans une extrême disette d’eau que Marc-Aurèle [empereur romain du 8 mars 161 au 17 mars 180] souffrit en Germanie (176), une légion chrétienne obtint une pluie capable d’étancher la soif de son armée, et accompagnée de coups de foudre qui épouvantèrent ses ennemis. Le nom de Foudroyante fut donné ou confirmé à la légion pour ce miracle. L’empereur en fut touché, et écrivit au sénat en faveur des chrétiens. A la fin, ses devins lui persuadèrent d’attribuer à ses dieux et à ses prières un miracle que les païens ne s’avisaient pas seulement de souhaiter ».

On voit encore à Rome un témoignage de ce miracle sur les bas-reliefs de la colonne Antonine. Les Romains y sont représentés, les armes à la main, contre les barbares, que l’on voit étendus par terre avec leurs chevaux. Il tombe sur eux une pluie mêlée d’éclairs et de coups de foudre qui semblent les terrasser. A cette occasion, Marc-Aurèle écrivit en effet au sénat des lettres où il déclarait que son armée, près de périr, avait été sauvée par les prières des soldats chrétiens.

Le livre des pontifes romains dit qu’il fit défense aux diaconesses de toucher le linge où avait reposé le corps de Jésus-Christ, et d’offrir de l’encens dans l’église. Si cette ordonnance est de lui, elle fut faite parce que, dans la secte des montanistes, les femmes exerçaient quelques fonctions ecclésiastiques.

Soter eut la gloire méritée d’être surnommé « le père des pauvres ».




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 Des anciennes boutiques aux grands magasins : naissance d'un commerce nouveau
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Promettre monts et merveilles
 
 Brave comme un bourreau qui fait ses Pâques
 
MANIFESTATIONS
 Charleville-Mézières rend hommage à son fondateur
 
 Du moulin à café au lave-linge : quand Peugeot faisait dans les arts ménagers
 
 
 
 

 

 


Les plus récents
 
 Symmaque (né en ? - mort le 21 juillet 514) Élu pape le 22 novembre 498
 
 Anastase II (né en ? - mort le 19 novembre 498) Élu pape le 24 novembre 496
 
 Gélase Ier (né en ? - mort le 21 novembre 496) Élu pape le 2 mars 492
 
 Félix III (né en ? - mort le 1er mars 492) Élu pape le 13 mars 483
 
 
Et puis aussi...
 
 Melchiade (né en ? – mort le 11 janvier 314) Élu pape le 2 juillet 311 (né en ? – mort le 11 janvier 314) Élu pape le 2 juillet 311
 
 Caïus (né en ? – mort le 22 avril 296) Élu pape le 17 décembre 283
 
 Pie Ier (né en ? – mort vers 155) Élu pape vers 140
 
 Innocent Ier (né en ? - mort le 12 mars 417) Élu pape le 21 décembre 401
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 52 ARTICLES

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2016 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Librairie : contes et légendes Librairie : coutumes et traditions Librairie : vie d'antan
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Contacts, Publicité, Services