Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)



Saint Pierre (33 - 67) - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Papes > Pierre (né au Ier siècle av. J.-C. – (...)

Papes

Notices biographiques des papes. Les événements marquants de l’histoire des souverains pontifes. Portraits des occupants du saint-siège.


Pierre
(né au Ier siècle av. J.-C. – mort vers 67)
Publié / Mis à jour le mardi 9 août 2016, par LA RÉDACTION



 

Disciple de Jésus-Christ, qu’il rougit d’avoir renié, saint Pierre paraît, et fonde à Rome l’église de son divin maître, dont il devient le successeur immédiat. Certes, si quelque chose est regrettable, c’est qu’il en soit de la primitive église comme de l’origine de la plupart des nations ; que tout enfin y soit obscur, douteux, et se perde dans la nuit des temps.

Cependant, comme il serait inconvenant d’oublier le prince des apôtres, nous nous contenterons de dire que saint Pierre fut témoin de la résurrection et de l’ascension de Jésus-Christ, et que, le jour même où le Saint-Esprit descendit sur les apôtres, il prêcha avec tant de force la résurrection du sauveur, que trois mille personnes se convertirent, et demandèrent à être baptisées.

Saint-Pierre était de Bethsaïde, ville de Galilée. Son premier nom était Simon ; mais le fils de Dieu l’ayant appelé à l’apostolat, lui donna celui de Céphas, qui veut dire Pierre. Il fonda l’église d’Antioche, l’an 36 de l’ère chrétienne ; Hérode-Agrippa l’ayant fait mettre en prison à Jérusalem, il fut délivré par un ange, et sortit de cette ville, en 42.

Saint-Pierre vint à Rome l’année suivante, et y établit son siège épiscopal. Il présida le concile de Jérusalem, l’an 49, et étant revenu à Rome, d’où il avait été chassé avec les Juifs, en 48, il y combattit Simon le magicien, chef des hérétiques, qui, voyant que, par l’effet de l’imposition des mains apostoliques, les fidèles parlaient plusieurs langues, et opéraient des prodiges, offrit de l’argent pour acheter la vertu de communiquer ces dons. C’est de là qu’est venu le nom de Simoniaques, que l’on donne à ceux qui n’ont pas honte de trafiquer des choses saintes, ou qui sont assez ignorants pour ne pas savoir qu’on lit dans la Bible : Vendi non debent dona Dei ; et dans saint Mathieu : Gratis accepistis, gratis date.

Favori de l’empereur Néron (13 octobre 54 - 11 juin 68), Simon ayant annoncé que, à certain jour, il s’envolerait au ciel, tout le monde accourut à ce spectacle, et déjà il prenait l’essor dans les nues, porté qu’il était par les démons, quand, à la prière de saint Pierre, il tomba à terre, et se rompit les jambes. La douleur de sa chute, et le dépit qu’il eut d’avoir reçu un affront si public, ayant causé la mort de Simon, l’Église, par cet événement, se trouva délivrée d’un très redoutable ennemi, l’an 66 ou 67 de l’ère nouvelle.

Que ce fait soit apocryphe, ou non, peu importe, puisqu’il suffit de le rapporter, pour le faire connaître ; mais ce qui importe beaucoup, c’est de remarquer que saint Paul étant, après de longs voyages revenu à Rome, en 66, fut accusé devant Néron, et se défendit lui-même, sans le secours de personne, selon qu’il l’écrivit ensuite dans sa seconde lettre à son disciple Timothée. Si saint Pierre, à cette époque, eût été à Rome, nul doute en effet qu’il aurait assisté saint Paul, dans un si pressant besoin.

Et cependant tous les historiens, depuis le IIIe siècle assurent, sans preuve aucune, que saint Pierre et saint Paul souffrirent le martyre, à Rome, en 67 sous le règne de Néron.

Quoi qu’il en soit de tous ces doutes, condamné à mourir en croix, saint Pierre demanda d’avoir la tête en bas, « de peur, a-t-on répété avec un saint père, qu’on ne crût qu’il affectait la gloire de Jésus-Christ, s’il eût été, comme lui, crucifié la tête en haut. » Le prince des apôtres fut attaché à la croix, le même jour, et au même endroit que saint Paul fut décapité.

Saint Pierre a écrit deux épîtres, que l’Église reconnaît pour canoniques. Quant à ses actes, à son évangile et à son apocalypse, ce sont tous ouvrages supposés. Nous nous permettrons encore de remarquer que de tous ceux qui, à tort ou à droit, ont occupé le trône pontifical, nul n’a ambitionné de porter le nom du premier apôtre, excepté deux ou trois anti-papes.




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Des anciennes boutiques aux grands magasins : naissance d'un commerce nouveau
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Amoureux des onze mille vierges
 
 Avoir maille à partir avec quelqu'un
 
MANIFESTATIONS
 Curieuses chambres au palais Jacques Coeur de Bourges
 
 Instruments (Des) de musique du Moyen Age se font réentendre
 
 
 
 

 

 


Les plus récents
 
 Symmaque (né en ? - mort le 21 juillet 514) Élu pape le 22 novembre 498
 
 Anastase II (né en ? - mort le 19 novembre 498) Élu pape le 24 novembre 496
 
 Gélase Ier (né en ? - mort le 21 novembre 496) Élu pape le 2 mars 492
 
 Félix III (né en ? - mort le 1er mars 492) Élu pape le 13 mars 483
 
 
Et puis aussi...
 
 Urbain Ier (né en ? – mort le 25 mai 230) Élu pape le 21 octobre 223
 
 Victor Ier (né en ? - mort en 199) Élu pape en 189
 
 Étienne Ier (né en ? – mort le 2 août 257) Élu pape 12 mai 254
 
 Télesphore (né en ? - mort en 136) Élu pape en 125
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 52 ARTICLES

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2016 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Librairie : contes et légendes Librairie : coutumes et traditions Librairie : vie d'antan
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Contacts, Publicité, Services