Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)



Le moulin à couleurs d’Ecordal fait des Sienne - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine : Métiers > Moulin (Le) à couleurs d’Ecordal fait (...)

Patrimoine : Métiers

Richesses du patrimoine de France : métiers rares et artisanaux, métiers d’art, activités pittoresques et/ou insolites


Moulin (Le) à couleurs d’Ecordal
fait des Sienne
(Source : Le Républicain Lorrain)
Publié / Mis à jour le dimanche 7 août 2016, par LA RÉDACTION



 
 
 
Le moulin à couleurs d’Ecordal, dans les Ardennes, est la dernière fabrique de pigments en France. Il extrait une terre riche en oxyde de fer, la « terre de Sienne des Ardennes », pour produire 45 teintes différentes.

Niché au cœur de la nature ardennaise, à Ecordal, le moulin à couleurs produit depuis 150 ans des pigments minéraux naturels aux multiples utilisations, de la restauration de l’abbaye du Mont-Saint-Michel à la reconstitution de la grotte Chauvet. Une activité unique en France. « Nous travaillons aussi bien avec un peintre qui a besoin d’un pot de 200 grammes qu’avec un industriel qui veut acheter 24 tonnes », sourit Emmanuel Poix, gérant de cette fabrique qui emploie six salariés.

Le moulin à couleurs, bâti en 1866 en bordure de la rivière de la Foivre, vend 80 teintes de pigments minéraux, dont 45 teintes naturelles qu’il produit. C’est la dernière entreprise du pays à transformer les terres colorantes, des « terres argileuses comportant de l’oxyde de fer, qui donne le pouvoir colorant ». « Avec une tonne de terre sortie de la carrière, nous produisons 700 kg de pigments », calcule M. Poix, ex-comptable qui a plongé ses mains dans la couleur pour reprendre l’entreprise paternelle en 2002.


© Crédit photo : Moulin à couleurs d’Ecordal (Ardennes)

De la roue à aube à l’électricité
Les pigments sont utilisés dans le bâtiment, l’artisanat et l’art, dans des domaines aussi spécifiques que la dorure, la céramique et le vitrail, ainsi que dans « des niches comme l’éco-construction et la restauration du patrimoine ». « Ils ont servi à la restauration de l’abbaye du Mont-Saint-Michel, des châteaux de Sedan et de Lunéville, et même de la grotte Chauvet », énumère Emmanuel Poix, dont l’entreprise a obtenu en 2010 le label national Entreprise du patrimoine vivant.

« On utilise des pigments pour les joints extérieurs en les mélangeant avec de la chaux et du sable afin de retrouver la couleur d’origine des murs et donner une impression d’ancien », confirme le propriétaire du château de Charbogne, un édifice ardennais datant du XIIe siècle devenu gîte de charme.

La renommée de la fabrique, implantée dans le creux d’un vallon à quelques kilomètres du village d’Ecordal et dont le chiffre d’affaires tourne autour de 400 000 €, s’établit aussi à l’international : « L’export vers des pays européens comme l’Espagne, le Royaume-Uni, l’Allemagne et la Scandinavie représente 25 % de notre activité », précise ainsi Emmanuel Poix. Elle fournit aussi les particuliers et accueille régulièrement le grand public comme lors de ses 150 ans, fêtés début juillet.

Le moulin à couleurs fonctionnait initialement grâce à une roue à aube, délaissée au profit de la fée électricité dans les années 50, alors qu’à l’intérieur des bâtiments, les murs n’ont pas changé et se sont recouverts d’une épaisse couche de rouge, jaune ou noir suivant le pigment travaillé dans la pièce.

Plus fin que la farine
Les Ardennes comptèrent jusqu’à douze fabriques comme celle-ci en raison de la présence de la terre de Sienne des Ardennes, nommée ainsi car de la même couleur que la terre italienne. Même si l’entreprise importe de l’ocre de Bourgogne ou de l’oxyde de fer rouge des Indes, cette terre de Sienne, extraite de sa carrière avant transformation, fournit 75 % de sa matière première.

« Nous avons deux circuits de séchage, l’un pour la terre de Sienne naturelle jaune, l’autre pour la terre de Sienne calcinée rouge. La jaune est séchée dans un four à 200° C pour retirer l’eau et les impuretés, la rouge est mise dans un four pendant dix heures jusqu’à une température de 700° C », détaille le dirigeant. Les blocs de terre sont ensuite cassés « pour avoir un grain plus facile à travailler », puis la marchandise passe dans un broyeur par aspiration permettant d’avoir « une granulométrie de 30 à 40 microns », une taille qui rend les pigments « plus fins que de la farine ».

Site Internet : http://www.moulincouleurs.fr/fr/
Page Facebook : https://www.facebook.com/le-moulin-...

Le Républicain Lorrain
Accédez à l’article source




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Des anciennes boutiques aux grands magasins : naissance d'un commerce nouveau
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Je connais le pèlerin
 
 Donner un soufflet à Ronsard
 
MANIFESTATIONS
 Grand Condé (Le) à Chantilly jusqu'au 2 janvier 2017
 
 Charleville-Mézières rend hommage à son fondateur
 
 
 
 

 

 


Les plus récents
 
 Makhila (Le), bâton basque de prestige
 
 Savonnerie artisanale Badiane à Clomot, en Côte d'Or (Bourgogne)
 
 Or blanc (La récolte de l') bat son plein sur l'île de Ré (Charente-Maritime)
 
 Papetier Canson (Le) en passe de devenir italien
 
 
Et puis aussi...
 
 Pressoir (Un) à fruits itinérant a débuté une tournée en Bourgogne
 
 Tonneau (Le) : un savoir-faire français
 
 Moulin à papier Richard de Bas : un savoir-faire (presque) inchangé depuis le XIVe siècle
 
 Couturières des Vosges : gardiennes d'un savoir-faire fragile
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 64 ARTICLES

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2016 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Librairie : contes et légendes Librairie : coutumes et traditions Librairie : vie d'antan
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Contacts, Publicité, Services