Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)



Scribitur ad narrandum, non ad probandum. Citation latine - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Citations / locutions latines > Scribitur ad narrandum, non ad (...)

Citations / locutions latines

Citations et locutions latines utilisées en français, traduites, commentées, expliquées ; phrases françaises d’auteurs célèbres utilisant l’expression.

Scribitur ad narrandum,
non ad probandum
Publié / Mis à jour le lundi 11 juillet 2016, par LA RÉDACTION



 
 
 
On écrit l’histoire pour raconter, non pour prouver

Quand M. de Barante écrivit l’Histoire des ducs de Bourgogne, extraite en grande partie des chroniques contemporaines, il la présenta toute en narrations, d’après le précepte de Quintilien, pris à la lettre : Scribitur ad narrandum, non ad probandum.

A la même époque, M. Daru fit paraître son Histoire de Venise, où, tout en fondant son récit sur les documents historiques, il en discutait la valeur, selon la méthode philosophique. De longues discussions s’engagèrent sur les deux méthodes ; on finit par s’en rapporter à la décision de Pline le jeune : « Historia quoquo modo scripta, delectat ; quelle que soit la manière dont l’histoire est écrite, elle charme. »

« Selon nous, le plus sûr moyen de beaucoup prouver est de bien raconter, et la meilleure histoire narrative sera en même temps, sans nul doute, la meilleure histoire philosophique. Je ne sais donc ce que signifie la célèbre phrase de Quintilien, que M. de Barante a prise pour épigraphe de son ouvrage : Scribitur ad narrandum, non ad probandum. Si elle a un sens, il ne s’applique qu’à la manière des anciens chroniqueurs qui, devisant naïvement sur ce qu’ils ont vu et entendu, se reprennent, se contredisent, avec une bonhomie parfaite et qui nous enchante parce qu’elle leur est propre et naturelle. » (Revue de Paris)

« M. de Barante adopta hardiment comme un système ce qui n’était que le vice d’un genre, et écrivit en tête de ses Ducs de Bourgogne le fameux paradoxe : Scribitur ad narrandum, non ad probandum. C’était tout simplement changer les rôles et passer à l’historien la plume du romancier. » (Émile SOUVESTRE)

« Les Anciens écrivaient l’histoire pour raconter, non pour prouver : Scribitur ad narrandum, non ad probandum. Ils faisaient des poèmes en prose, d’où il suit qu’on ne peut raisonnablement leur demander que ce qu’on demande à la poésie, et qu’il ne faut guère chercher chez eux la vérité historique. » (Gatien ARNOULD) « Les tragédies de Voltaire offriraient plus d’intérêt, s’il eût mieux observé cette règle de la composition dramatique. C’est surtout à propos des ouvrages de théâtre que l’on peut dire avec Quintilien : Scribitum ad narrandum, non ad probandum. » (Francis WEY)




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Des anciennes boutiques aux grands magasins : naissance d'un commerce nouveau
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Mauvaise herbe croît toujours
 
 Aller sur le pré
 
MANIFESTATIONS
 Charleville-Mézières rend hommage à son fondateur
 
 Grand Condé (Le) à Chantilly jusqu'au 2 janvier 2017
 
 
 
 

 

 


Les plus récents
 
 Vox populi, vox Dei
 
 Vox faucibus haesit
 
 Vox clamantis in deserto
 
 Vivit sub pectore vulnus
 
 
Et puis aussi...
 
 Abyssus abyssum invocat
 
 Festina lente
 
 Claudite jam rivos, pueri, sat prata biberunt
 
 Lapsus calami
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 534 ARTICLES

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2016 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Librairie : contes et légendes Librairie : coutumes et traditions Librairie : vie d'antan
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Contacts, Publicité, Services