Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)



Estaminet. Origine, étymologie mots de la langue française - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Savoir : Mots, Locutions > Estaminet

Savoir : Mots, Locutions

L’étymologie de mots et l’origine de locutions de la langue française. Racines, évolution de locutions et mots usuels ou méconnus


Estaminet
(D’après « Le Home », paru en 1907)
Publié / Mis à jour le dimanche 3 juillet 2016, par LA RÉDACTION



 

L’estaminet : quelle place il occupe dans notre existence nationale ! On dit aujourd’hui : café, taverne, brasserie, bar, mais qu’importe, sur la pancarte de bois, sur la façade peinte à la chaux jaune ou blanche s’étale encore parfois le vieux mot et l’estaminet vit toujours. Peu de gens connaissent l’origine de ce mot.

Quelques-uns prétendent que stameny et par conséquent stamenet (stamenee en flamand) vient de stam qui, pris au figuré, signifie famille. C’était parmi les anciennes grandes familles de Flandre un usage antique de se réunir alternativement chez l’une d’entre elles, après les travaux ou les affaires de la journée, pour boire ou manger ; c’est ce qu’on appelait être en famille, « in stam ».

Or, d’après les anciennes chroniques, il arriva souvent que les hommes ainsi rassemblés vidaient plus de pots de cervoise qu’il ne fallait, au point que leur raison en était altérée. De là, le mécontentement des ménagères ; les maris ne voulurent plus subir les observations et prirent la résolution de se réunir dans un endroit où ils pussent être à l’abri de la surveillance conjugale.

L'estaminet normand
L’estaminet normand

Cette réunion garda la dénomination de stam. Puis, ils admirent au milieu d’eux des amis, des personnes étrangères. Et, comme ceux qui les recevaient gagnèrent de l’argent, d’autres les imitèrent et fondèrent des établissements semblables. sous la même dénomination. Peu à peu on y prit goût et les estaminets se multiplièrent.

D’autres chroniqueurs font venir le mot estaminet de stamelen, qui veut dire balbutier, avoir la langue épaisse, chanceler, état dans lequel se trouvent ordinairement les amateurs d’estaminet, après de trop copieuses libations.

Quoiqu’il en soit, on ne peut nier que c’est surtout pour la commodité des voyageurs qu’ont été établis ces lieux de rafraîchissement et de restauration. En Flandre, pour arrêter les passants et les engager à entrer, on leur disait, ou plutôt on pouvait lire sur les écriteaux : « Sta Menheer » (Arrêtez-vous, Monsieur). Finalement cette phrase, réclame bon marché de la maison, passa de bouche en bouche, et fut adoptée comme enseigne, tant parce qu’elle était devenue sacramentelle que par son laconisme significatif. De là quand on voulait se réunir pour boire de la bière, pour traiter des affaires entre les pots de bière on disait : « Allons au sta, Menheer » et, peu après, par corruption : « allons à l’estaminet ».




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Des anciennes boutiques aux grands magasins : naissance d'un commerce nouveau
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Il faut tondre les brebis et non les écorcher
 
 Il faut rendre le bien pour le mal
 
MANIFESTATIONS
 Exposition : Austrasie, le royaume mérovingien oublié (Saint-Dizier)
 
 Du moulin à café au lave-linge : quand Peugeot faisait dans les arts ménagers
 
 
 
 

 

 


Les plus récents
 
 Harceler
 
 Panier
 
 Macédoine
 
 Boucan
 
 
Et puis aussi...
 
 Cordon bleu
 
 Fier-à-bras
 
 Cuiller, cuillère
 
 Conter fleurette
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 64 ARTICLES

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2016 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Librairie : contes et légendes Librairie : coutumes et traditions Librairie : vie d'antan
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Contacts, Publicité, Services