le 28 juillet dans l'histoire [voir]    notre librairie [voir]    nous soutenir [voir]
Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


À 350 ans, le canal du Midi entre deux eaux - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine francophone > À 350 ans, le canal du Midi entre (...)

Patrimoine francophone

Richesses du patrimoine francophone : livres, revues, musées, parcs, châteaux, circuits touristiques, monuments...


À 350 ans, le canal du Midi
entre deux eaux
(Source : 20 Minutes)
Publié / Mis à jour le samedi 25 juin 2016, par LA RÉDACTION


 
 
 
Lancé il y a 350 ans grâce à l’acharnement d’un visionnaire, le canal du Midi doit aujourd’hui concilier un succès touristique dopé par le classement à l’Unesco il y a 20 ans avec le souci de préservation du patrimoine

Les fils de soie ne portent plus la cire qui scellait le parchemin mais le temps n’a pas effacé les élégantes lettres à la ronde délicatement tracées à la plume le 7 octobre 1666. « Louis, par la grâce de Dieu, Roy de France », ordonne la construction d’un « moyen de désenclaver le Languedoc et d’apporter une certaine richesse liée à un meilleur résultat pour le transport des marchandises et des passagers » : c’est ainsi que le Roi-Soleil lance l’un des plus grands chantiers de l’Histoire pour relier « les deux mers Océane et Méditerranée » et réaliser l’ambition d’un homme, Pierre-Paul Riquet.

L’ingénieur est alors « fermier des gabelles » : il recouvre la taxe sur le sel pour le compte du roi. L’or blanc, récolté aux bords de la Méditerranée, est à l’époque laborieusement transporté par voie terrestre sur des centaines de kilomètres. Riquet, « un très bon homme d’affaires », voit dans un canal le moyen de « gagner plus d’argent », résume Samuel Vannier, archiviste aux Voies navigables de France (VNF), qui gèrent le canal du Midi. L’idée d’une jonction des deux mers ressurgit régulièrement depuis 1539, et le père de Riquet, un notable de Béziers, avait lui-même rejeté en 1618 un projet jugé irréalisable.

Canal du Midi. Aquarelle de Robert Lépine
Canal du Midi. Aquarelle de Robert Lépine

Car le rêve de relier Toulouse à Sète (Hérault) se heurte à la difficulté de trouver l’eau pour maintenir une voie maritime. Pierre-Paul Riquet trouve la solution : il propose d’utiliser les cours de la Montagne noire, située à l’extrémité sud-ouest du Massif central. Le riche propriétaire du domaine de Bonrepos, près de Toulouse, offre en outre d’avancer les frais de construction. Les travaux débuteront en janvier 1667 pour ne s’achever qu’en juillet 1684, après six ans de retard et de nombreuses péripéties.

Un gouffre financier
Car le projet a bien failli ne pas aboutir. Fin 1678, au moment où Riquet aurait dû annoncer la fin des travaux, il doit reconnaître qu’il reste d’importants ouvrages à bâtir, en particulier un tunnel qu’il s’entête à vouloir creuser à travers une colline héraultaise. Ses détracteurs annoncent son échec, persuadés que ce bien nommé tunnel du Malpas (pour « mauvais passage ») ne peut être percé. Colbert, qui gère les finances du roi, ordonne l’arrêt des travaux mais Riquet effectue malgré tout le percement et met Colbert devant le fait accompli : il a réussi.

Le canal a cependant dépassé le budget initial de 70%. « Riquet va y investir sa fortune », explique M. Vannier, co-auteur du livre Le Canal du Midi (éditions Loubatières). Riquet meurt le 1er octobre 1680 à la tête de la seigneurie du canal du Midi mais il est ruiné, sans même avoir vu son rêve achevé. Car ce n’est qu’en 1681 que l’inauguration — encore partielle — aura lieu. Ses fils, eux, réussiront à faire fortune jusqu’à la venue du chemin de fer, au milieu du XIXe siècle.

L’État rachète le canal menacé d’abandon, en 1898. L’inauguration de l’Autoroute des deux mers, en 1979, achèvera de le rendre obsolète en tant que moyen de transport. Aujourd’hui, « le canal du Midi est devenu une image, celle du rêve, du soleil, du patrimoine, encore renforcée par le classement à l’Unesco en 1996, qui a porté sa renommée au niveau international », explique Jacques Noisette, directeur de la communication aux VNF. Le tourisme fluvial a bondi de 40% de 1996 à 2000 mais « la coupe n’est pas encore pleine », assure M. Noisette, même si on atteint une limite. « Oui, le canal est victime de son succès », reconnaît-il.

L’ouvrage de 240 km de long sur 50 m de large doit être partagé non seulement entre les quelque 10.000 bateaux qui l’empruntent chaque année mais aussi avec le million de visiteurs qui fréquentent ses berges. « C’est un système de double pédalage assez délicat entre le développement économique et la préservation car c’est un patrimoine mais qui sert encore », rappelle M. Noisette.

Anne Elizabeth Philibert
France Télévisions

Accédez à l’article source




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Suffrage universel : triomphe de la sottise et règne des indignes ?
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Premier billet de banque (Le) moderne naît en Nouvelle-France
 
 Absinthe (L') : entre boisson « Ordinaire » et poison vert
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Avaler la pilule
 
 Mettre les pouces
 
MANIFESTATIONS
 Austrasie, le royaume mérovingien oublié (Saint-Germain-en-Laye)
 
 Électricité : sa merveilleuse histoire au Centre Historique Minier de Lewarde (Nord)
 
   
 
 

 


Les plus récents
 
 Le château de Maulnes (Yonne) : une énigme de la Renaissance
 
 Château de Blois : haut lieu de la royauté et des guerres de Religion
 
 Tanzlinde de Bergheim : un tilleul de 700 ans reconnu arbre remarquable
 
 Potager (Un) vraiment royal à Versailles
 
 
Et puis aussi...
 
 Pondichéry : un petit coin de France en Inde
 
 L’histoire de France se raconte en costumes
 
 Carnet intime (Le) d'Honoré de Balzac
 
 Abbaye d’Arthous : joyau du patrimoine culturel à Hastingues (Landes)
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 314 ARTICLES

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2017 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Services La France pittoresque
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Services