Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)



Histoire faune et flore : moine de mer, évêque de mer - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Faune, Flore > Moine et évêque de mer (Curieux)

Faune, Flore

Arbres célèbres, vertus des plantes, croyances liées aux animaux. Faune et flore vues par nos ancêtres. Balade au coeur des règnes animal et végétal


Moine et évêque de mer (Curieux)
(D’après « Les monstres marins » paru en 1870)
Publié / Mis à jour le jeudi 16 avril 2015, par LA RÉDACTION



 
 
 
Deux animaux reçurent autrefois le nom de moine de mer et d’évêque de mer. Une bien curieuse page de l’Universa piscium historia du naturaliste Guillaume Rondelet paru en 1554, accompagnée de dessins plus bizarres encore, et qui prétendent représenter ces animaux, nous montre à quel point et de quelle manière nos ancêtres pouvaient altérer la vérité.

C’étaient surtout les dessinateurs et les peintres qui donnaient à leur imagination libre carrière. Monstre marin, le moine de mer a une tête d’homme et porte la tonsure ; une sorte de capuchon monastique couvre ses épaules ; deux nageoires représentent les bras ; et le reste du corps, tout couvert d’écailles, est bien celui d’un poisson. Voici la description qu’en effectue Rondelet :

Moine de mer. Gravure de Rondelet
Moine de mer. Gravure de Rondelet
« A propos de monstres marins, nous parlerons de celui que dans notre siècle on a pris en Nortuège [Norvège], après une grande tourmente, lequel tous ceux qui le virent incontinent, lui donnèrent le nom de moine, car il avait la face d’homme, mais rustique et mi-gratieux, la teste rase et lize , sur les espaules, comme un capuchon de moine ; deux longs ailerons au lieu de bras ; le bout du corps finissant en une queue large. La partie moyenne était beaucoup plus large, et avait les formes d’une casaque militaire ».

Le naturaliste précise en outre que ce portrait lui a été donné par la très illustre dame Marguerite de Valois, reine de Navarre, portrait qu’elle tenait d’un gentilhomme en ayant porté un semblable à l’empereur Charles-Quint. Le gentilhomme disait avoir vu ce monstre en Norvège, jeté par flots et tempête de la mer sur la plage, en un lieu nommé Dieze, près d’une ville nommée Denelopoch. Rondelet ajoutait avoir vu un portrait semblable à Rome, ne différant en rien du sien.

L’idée de ce moine de mer, qu’on trouve mentionné à peu près à la même époque par Wolfard et figuré dans le curieux manuscrit De la diversité des habits, serait un produit bizarre de la Réforme se vengeant ainsi des persécutions. Vincent de Beauvais et Pierre de Bressuire disent pour leur part que la bas du visage ressemble au museau d’un poisson : nasum habet pisci similem. Il a, au contraire, une figure assez régulière sur le dessin qu’en ont donné Belon et Rondelet.

Pierre Belon
Le naturaliste Pierre Belon

Né en 1517 à La Soletière, près du Mans, Belon fut très tôt présenté au cardinal de Tournon qui devint son protecteur et son ami, et finança le long voyage que le savant entreprit vers le Proche-Orient et qui le conduisit à La Chanée (Crète), Constantinople, Alexandrie, Le Caire, dans le Sinaï, en Palestine, en Syrie, en Anatolie et à Rome. Peu de temps après son retour à Paris, Belon repartit pour l’Angleterre avant de s’installer à Paris auprès du cardinal de Tournon, qui lui offrit ensuite un logement près du bois de Boulogne. En 1557, il entreprit un nouveau voyage en Italie, en Savoie, en Dauphiné et en Auvergne, avant de mourir en avril 1564, attaqué par des gens armés et frappé à mort.

L'évêque de mer. Gravure de Paré
L’évêque de mer. Gravure de Paré
Lors de ses voyages, Belon observa avec passion les animaux qui nagent et ceux qui volent. Dans son ouvrage en deux livres paru en latin en 1553, De aquatilibus libri duo, puis en français en 1555 sous les titres De la nature et diversité des poissons et L’Histoire de la nature des oiseaux, avec leurs descriptions, Belon fait ainsi allusion au moine de mer : « n’ha pas long temps en Norvage fut veu, par un nombre infiny de peuple, un homme marin armé d’écailles de poisson, se promenant sur la grève de la mer et prenant le soleil à son aise. Lequel, si tost qu’il se veit apperceu, se plongea dans la mer dont il estoit sorty ».

Rondelet décrit par ailleurs un monstre plus miraculeux que le précédent, l’évêque de mer. « Je l’ai veu [le portrait du monstre], de Gisbert, médecin allemand à qui on l’avait envoyé à Amsterdam avec un écrit par lequel on assurait que ce monstre marin ayant un habit d’évesque avait été vu en Pologne en 1531, et porté au roi dudit pays, faisant certains signes pour monstrer qu’il avait grand désir de retourner en la mer, où estant amené se jeta incontinent dedans ». Il omet sciemment, ajoute-t-il, plusieurs circonstances qui lui ont été racontées. Il les traite de peu vraisemblables et n’ose pas non plus répondre de la vérité du portrait.

Le célèbre Paré cite Rondelet à propos du moine de mer, indiquant que cet animal a été « vu en la mer de Norvège », puis nommé moine après sa capture. Il ne reprend pas les doutes exposés par Gesner quant à son existence. Quant à l’évêque de mer, il figure dans Belon, Rondelet, et Gesner, ces deux derniers naturalistes ne se prononçant toutefois pas formellement sur son existence. Pour Paré, qui le décrit comme « vêtu d’écaille, ayant sa mitre et ses ornements pontificaux », les images semblent balayer les doutes exprimés.




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Suffrage universel : triomphe de la sottise et règne des indignes ?
 
 Le martinet inventé par un colonel de l'armée de Louis XIV
 
 Premier billet de banque (Le) moderne naît en Nouvelle-France
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Au danger on connaît les braves
 
 Il est du bois dont on les fait
 
MANIFESTATIONS
 Boire : exposition au musée des Maisons comtoises de Nancray (Doubs)
 
 Le monde d'Hergé à découvrir à la Saline Royale d'Arc-et-Senans
 
 
 
 

 

 


Les plus récents
 
 Chauve-souris : animal entouré de superstitions et croyances
 
 Loup, chant du coq, lion, cheval et la colombe (Préjugés des Anciens sur le)
 
 Gui, houx et sapin : végétaux marquant les festivités de Noël et du Jour de l'An
 
 Sapin et arbre de Noël (Origine et histoire du)
 
 
Et puis aussi...
 
 Café de Sainte-Hélène : cher à Napoléon et l'un des plus chers au monde
 
 Moqueur (Le)
 
 Tabac au XIXe siècle (Contrebande du)
 
 Préjugés d'autrefois : l'ourse et ses petits, longévité du cerf, corne de licorne
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 78 ARTICLES

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2017 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Services La France pittoresque
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Services