Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)



Disparition d'Alain Decaux, la voix et le visage de l'histoire - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > L’Histoire fait l’Actu > Disparition d'Alain Decaux, la voix (...)

L’Histoire fait l’Actu

Quand Histoire et Patrimoine font la une, s’invitent dans notre quotidien et deviennent un sujet d’actualité. Le passé au cœur de l’actu.


Disparition d’Alain Decaux,
la voix et le visage de l’histoire
(Source : La Voix du Nord)
Publié / Mis à jour le lundi 28 mars 2016, par LA RÉDACTION



 
 
 
Alain Decaux, historien, écrivain et académicien, est mort. Il était né à Lille en 1925 et s’était rendu célèbre pour ses émissions télévisées vulgarisant l’Histoire.

L’écrivain Alain Decaux, qui a incarné pendant près de 50 ans l’histoire à la radio et à la télévision, est décédé dimanche à l’Hôpital Georges-Pompidou à Paris, à l’âge de 90 ans, a annoncé à son épouse, Micheline Pelletier-Decaux.

Élu à l’Académie française en 1979, ministre de la Francophonie du gouvernement Rocard (1988-1991), ce grand conteur et vulgarisateur a créé et animé plusieurs émissions devenues cultes.

Des émissions cultes
En 1951, il crée La tribune de l’histoire à la radio (diffusée de 1951 à 1997). En 1956, c’est le tour de la télévision avec La caméra explore le temps (avec Stellio Lorenzi et son complice André Castelot), qui ne s’arrêtera que dix ans plus tard. De 1969 à 1987, dans Alain Decaux raconte, Alain Decaux face à l’histoire, puis Le dossier Alain Decaux, il occupe le petit écran chaque mois pendant une heure, traitant d’un personnage ou d’un événement historique.

Né à Lille
Né le 23 juillet 1925 à Lille, ce fils d’avocat a étudié le droit à Paris et suivi des cours d’histoire à la Sorbonne, sans se soucier d’obtenir un diplôme. Il publie son premier livre, Louis XVII retrouvé, en 1947 et est couronné par l’Académie française, trois ans plus tard, pour son second ouvrage, Letizia.

En 1960, il fonde la revue Histoire pour tous, et va collaborer à de nombreux journaux et revues. Dialoguiste du film « Les misérables » (1982) de Robert Hossein, avec qui il aura une intense collaboration artistique, il est aussi biographe de Victor Hugo et admirateur d’Alexandre Dumas, à qui il consacre en 2010 un Dictionnaire amoureux, et de Sacha Guitry, dont il était l’ami intime. On lui doit aussi Alain Decaux raconte la Bible aux enfants, C’était le XXe siècle (en quatre volumes), Le Tapis rouge, sur son expérience ministérielle, ou au théâtre, N’ayez pas peur sur le pape Jean-Paul II.

Alain Decaux
Alain Decaux

Alain Decaux a été en 1973 le premier président, élu au titre de la télévision, de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques. En 1989, il a été nommé coordonnateur de la politique télévisuelle extérieure française. Depuis 1999, il existe un prix Alain Decaux de la francophonie. Marié deux fois, père de trois enfants, il a été élevé en 2014 à la dignité de grand’croix de la Légion d’honneur.

Authentique lillois
Alain Decaux est un authentique Lillois. Il est né dans l’appartement de ses parents, rue Inkermann, entre préfecture et palais des Beaux-Arts, mais c’est dans la maison de ses grands-parents maternels, à Wattignies, qu’il passe ses premières années. Les médecins ayant diagnostiqué une tuberculose chez son père, il fallait éloigner les trois enfants. C’est ainsi qu’avec ses deux petits frères, des jumeaux, il se retrouve à Wattignies, à l’époque un gros village environné de champs. « Dans le jardin, où j’ai découvert la nature, j’ai vu grandir les tomates et les petits pois, j’ai connu les moissons, tous mes copains étaient des paysans. Quand nous sommes revenus à Lille, l’appartement nous a semblé bien petit ! »

Mais plus que l’apprentissage d’un imaginaire qui, sans doute, sera essentiel pour le futur historien, c’est une admiration sans bornes que vouera Alain Decaux à ses grands-parents : « À un âge où ils pouvaient tranquillement s’occuper d’eux après avoir élevé leurs trois enfants, ils ont accueilli leurs trois petits-enfants. Ce sont des héros ! C’est le Nord visible dans ma famille. » Cinquante ans plus tard, Alain Decaux retrouvera, sur les bancs de l’Académie française, un autre petit camarade qu’il avait côtoyé quelques années durant dans la cour de l’école communale de Wattignies : le cardinal Albert Decourtray, archevêque de Lyon (1923-1994).

La Bretagne, puis Paris
À la déclaration de guerre de 1939, tout va basculer. Cet été-là ne se passe pas sur les plages de Saint-Idesbald, Ostende ou Nieuport comme d’habitude, mais en Bretagne, à Saint-Quay-Portrieux (Côtes-du-Nord, à l’époque), où se replie la famille, anticipant de quelques mois seulement l’exode qui sera celui de millions de Français en mai et juin 1940.

Entretemps, le père d’Alain Decaux, avocat au barreau de Lille, a réservé une drôle de surprise : « Ancien combattant de 14-18, il a décidé de s’engager, à l’âge de 50 ans, alors qu’il avait trois jeunes enfants. » Ce seront, ensuite, de longs mois incertains, avec la séparation « alors que se déroulaient des événements extraordinaires : l’invasion, la retraite sur Dunkerque, la défaite ».

À la fin de 1940, monsieur Decaux père retrouve les siens. Mais les conditions de déplacement, dans une France occupée, coupée en deux, sont devenues passablement difficiles. Revenir à Lille, zone interdite, était périlleux ; rester en Bretagne, pas vraiment envisageable. « Dans la capitale, mon père avait pas mal de connaissances, nous racontait-il en 2009. On lui déconseilla de s’inscrire au barreau comme avocat : par contre, il y avait quelques places d’administrateur judiciaire disponibles. C’est ainsi que je suis devenu parisien. Je me suis inscrit au lycée Jeanson-de-Sailly — où iront plus tard mes enfants. Je devais faire mon droit, me disaient les parents, mais déjà, l’histoire me taraudait. »

Jean-Marie Duhamel
La Voix du Nord

Accédez à l’article source


Pour consulter la vidéo
CLIQUEZ sur la vignette




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Des anciennes boutiques aux grands magasins : naissance d'un commerce nouveau
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Garder pour la bonne bouche
 
 Etre fier comme un paon
 
MANIFESTATIONS
 Exposition : Les Hugo, une lignée d’artistes
 
 Exposition : Austrasie, le royaume mérovingien oublié (Saint-Dizier)
 
 
 
 

 

 


Les plus récents
 
 Souscription pour restaurer le cabinet de Madame de Sévigné au château de Grignan (Drôme)
 
 Abbaye médiévale édifiée sur un quartier antique à Meaux
 
 Campement (Un) préhistorique vieux de 30 000 ans dans l'Hérault
 
 800 maisons alsaciennes en danger
 
 
Et puis aussi...
 
 Tenture (La) de l'Apocalypse d'Angers « autopsiée »
 
 Réédition des numéros du journal l'Illustration retraçant la guerre de 14-18
 
 Réouverture du musée Rimbaud à Charleville-Mézières
 
 Fresque (Une) gallo-romaine de 10 mètres de long reconstituée à Sens (Yonne)
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 150 ARTICLES

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2016 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Librairie : contes et légendes Librairie : coutumes et traditions Librairie : vie d'antan
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Contacts, Publicité, Services