Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)



23 mars 1782 : parution des Liaisons dangereuses, de Pierre Choderlos de Laclos - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, Calendrier > Mars > 23 mars > 23 mars 1782 : parution des Liaisons

Éphéméride, Calendrier

Les événements du 23 mars. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique


23 mars 1782 : parution des
Liaisons dangereuses,
de Pierre Choderlos de Laclos
(D’après « Biographie universelle et portative
des contemporains » (tome 3), paru en 1836)
Publié / Mis à jour le dimanche 20 mars 2016, par LA RÉDACTION



 

Né à Amiens le 18 octobre 1741, Laclos entra à l’âge de 18 ans dans le corps royal d’artillerie, et il y servait avec distinction, lorsqu’il fit paraître en 1782 le roman si scandaleusement fameux des Liaisons dangereuses, qui fut lu avec une extraordinaire avidité par les hommes et les femmes de cette société et de cette bonne compagnie qu’il peignait sous de si effroyables couleurs.

L’auteur d’un tel livre devait être plus qu’un autre pénétré de la nécessité d’une réforme politique et sociale en France, aussi n’est-on pas étonné de le voir, en 1790 et 1791, rédacteur du Journal des amis de la constitution. Il laissa parmi les personnes qui le connurent particulièrement, la réputation d’un aimable et excellent homme, et dans le monde celle d’un homme très immoral. La première lui vient de ses actions ; la seconde de son livre. Les uns l’ont accusé d’avoir peint des mœurs qui étaient les siennes, et lui-même avait autorisé ce bruit en faisant entendre avec trop de légèreté, qu’il avait en effet retracé quelques-unes de ses aventures galantes dans le récit de celles de son héros principal.

Une illustration de l'édition de 1796 des Liaisons dangereuses
Une illustration de l’édition de 1796 des Liaisons dangereuses

Le comte de Valmont, l’un des deux personnages nobles manipulateurs et libertins du siècle des Lumières mis en scène par Laclos dans son ouvrage, est le type de la scélératesse aimable, et de cette sorte de dépravation de tous les sentiments naturels et honnêtes, à laquelle un cachet particulier d’audace, a fait donner en France le nom de rouerie. Ceux qui se sont portés les défenseurs du caractère de Laclos ont, au contraire, soutenu que son ouvrage était tout entier une fiction dans le cadre de laquelle entrait la peinture des mœurs trop avérées, et de faits odieux qui ne manquaient pas d’analogie dans l’histoire privée et publique de l’époque ; mais qu’on ne pouvait attribuer à l’auteur que cette complicité d’imagination dont il serait absurde de faire un reproche aux écrivains, puisqu’il s’ensuivrait que l’on ne peut inventer un scélérat ou un crime sans être plus ou moins accusé d’avoir été le modèle en même temps que le peintre.

Cette réponse ne détruit pourtant pas deux objections capitales : la première, c’est que Laclos, compagnon du duc d’Orléans, avait vécu au milieu de la société qu’il représentait ; et la seconde, qu’il transpire dans son livre une certaine délectation d’immoralité dont il est impossible qu’il ne résulte pas un argument très fort contre la pureté des intentions de l’auteur.

Certains lecteurs estimeront que c’est une mauvaise morale que de donner tant de grâces à un scélérat qu’en a le comte de Valmont, et qu’un coup d’épée qui arrive à la fin du roman ne suffit nullement pour punir de si criminelles violations de tout ce qu’il faut recommander le plus à la conscience humaine : le respect de l’innocence. L’horrible marquise de Merteuil, second héros de l’ouvrage de Laclos, est plus sévèrement traitée ; mais ici l’auteur pouvait s’être bien moins livré à son imagination que confié à ses souvenirs ; on sent à chaque trait qu’il a étudié d’après nature cet affreux personnage ; et d’ailleurs c’est chose assez connue, que tous ceux qui figurent dans les Liaisons dangereuses, ont vécu et porté un nom dans le monde d’alors.

Au surplus, Laclos, né avec beaucoup d’imagination et d’esprit, a probablement été du grand nombre de ceux qui, séduits et entraînés dans leur jeunesse par des sophismes de cette incroyance systématique aux choses honnêtes qui caractérisa la bonne société, vers la fin de la monarchie, furent ramenés, par le temps et l’expérience, à d’autres sentiments et d’autres idées.

L’ouvrage, qui à l’époque de sa publication ne fut pas interdit mais le sera plus tard, en 1823, cessant ensuite d’être dangereux au milieu des mœurs de la France nouvelle, relégué au rang de simple monument curieux du temps qui l’inspira et qui le vit naître.




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Des anciennes boutiques aux grands magasins : naissance d'un commerce nouveau
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 C'est un guet-apens
 
 A bon entendeur salut ou demi-mot
 
MANIFESTATIONS
 Tour-Forteresse de Monthoiron : l'empreinte de Léonard de Vinci dans la Vienne
 
 Henri IV en son et lumière au château de Pau
 
 
 
 

 

 


Les plus récents
 
 23 mars 1555 : mort du pape Jules III
 
 23 mars 1752 : mort du chevalier Folard
 
 23 mars 1742 : mort du diplomate et historien Jean-Baptiste Dubos, secrétaire perpétuel de l'Académie française
 
 23 mars 1682 : Louis XIV confirme par édit une déclaration du clergé de France
 
 
Et puis aussi...
 
 23 mars 1357 : trêve de Bordeaux entre Jean II le Bon et le Prince Noir
 
 23 mars 1801 : mort subite de Paul Ier, empereur de Russie
 
 23 mars 1568 : signature de la paix dite de Longumeau
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 8 ARTICLES

 


Mars
 
 

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2016 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Librairie : contes et légendes Librairie : coutumes et traditions Librairie : vie d'antan
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Contacts, Publicité, Services