Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie

AJOUTER

Dons

Fil RSS

Facebook

Google +

Twitter

Blog

Videos
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme

« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)



Prédiction faite à l'amiral Thomas Villaret de Joyeuse en Inde au sujet des causes sa mort - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Légendes, Superstitions > Prédiction faite en Inde à l'amiral (...)

Légendes, Superstitions

Légendes, superstitions, croyances populaires, rites singuliers, faits insolites et mystérieux, récits légendaires émaillant l’Histoire de France


Prédiction faite en Inde à l’amiral
Thomas Villaret de Joyeuse
(D’après « La Province », paru en 1883)
Publié / Mis à jour le mercredi 2 juillet 2014, par LA RÉDACTION



 
 
 
Marin intrépide bravant sans cesse la mort au cours de campagnes durant lesquelles maintes fois il s’illustra, l’amiral Louis Villaret-Joveuse (nom qu’il prit sous la Révolution, car il était en réalité né Thomas Villaret de Joyeuse en 1747) entre dans la marine à l’âge de 19 ans et, après avoir été quelque temps dans les gendarmes de la maison du roi, obtient dans sa nouvelle carrière un avancement rapide et mérité lorsque, âgé de 36 ans et se trouvant alors en Inde, une sorcière lui prédit la cause exacte de sa mort...

Villaret-Joyeuse commanda pendant dix campagnes les flottes de la République ; et, si le succès de cette lutte ne répondit pas à ses efforts, il n en déploya pas moins une persévérance héroïque et un grand courage en bravant des forces navales constamment supérieures.

Il livra trois batailles sanglantes : celle du 1er juin 1794 qui permit de faire entrer à Brest un convoi de deux cents voiles venant d’Amérique pour nous secourir contre la famine ; et les combats d’Audierne et de Grounis. Jamais l’océan n’avait été témoin d’un engagement aussi terrible que celui que l’Amiral, sur l’ordre du représentant Jean Bon Saint-André, livra avec une poignée de jeunes marins contre une forte escadre anglaise. Là périt le vaisseau le Vengeur.

Lors de la paix d’Amiens, il fut nommé par le premier consul capitaine général de la Martinique, rétrocédée à la France par le traité. Au renouvellement de la guerre, il disputa cette belle colonie aux Anglais pendant huit ans ; il ne la rendit qu’après un mois de siège, sans espoir de secours, lorsqu’il ne lui restait plus que 1800 hommes contre une armée de 20000.

Cet intrépide soldat, qui sortit sain et sauf de mille dangers, qui se promenait à pas lents avec le plus grand sang-froid au milieu des boulets et de la mitraille, n’eut pas la chance de mourir au poste d’honneur ; il périt de la fièvre des lagunes à Venise, où Bonaparte l’avait envoyé à titre de gouverneur.

Tandis qu’il se trouvait en Inde, à Chandernagor, à une trentaine de kilomètres au nord de Calcutta, une vieille Indienne, une sorcière, tira son horoscope en examinant les lignes du creux de sa main. C’était en 1783 : lorsque la nouvelle de la paix de Paris arriva aux Indes, le jeune Villaret venait de faire avec une grande distinction les belles campagnes de l’Amiral Suffren.

Un jour, il se laissa entraîner par d’autres officiers de l’escadre à visiter en partie de plaisir la ville de Chandernagor ; mais le but principal de cette sortie était d’aller goûter la cuisine d’un hôtelier français très en renom, qui donnait des dîners comme à Paris. Ensuite on devait consulter la sorcière réputée pour ses prédictions infaillibles. Cédant volontiers à ce double attrait, chacun fit honneur au copieux et jovial festin afin de se dédommager des mauvais repas du bord, puis la troupe joyeuse se rendit chez la sibylle pour apprendre l’avenir.

L’oracle leur fut beaucoup moins agréable que le banquet. La vieille devineresse fronça les sourcils en examinant leurs mains, et prétendit que les signes qu’elle y trouvait, méritant une étude approfondie, elle leur enverrait à domicile le thème de leur destinée. Pressé de connaître la sienne, Villaret lui déclare qu’il n’ignorait pas qu’il mourrait d’un coup de canon. « Jamais, répliqua-t-elle vivement ; les boulets ne peuvent rien sur toi ; c’est la fièvre qui te tuera ! » Et elle acheva sa triste prédiction par quelques détails qui, malheureusement, se trouvèrent trop bien confirmés.

Cette histoire, si invraisemblable qu’elle puisse paraître, est cependant authentique. Villaret protestait, disant qu’il ne croyait pas un mot de cet horoscope. Mais lorsqu’il traversait un pays fiévreux, couvert de jungles ou de palétuviers, son cheval prenait le galop et ne s’arrêtait que lorsqu’il en était loin. Par contre, il ne sourcillait pas quand il se trouvait au milieu du feu de dix vaisseaux anglais ou de cinquante pièces de siège, de soixante mortiers vomissant les bombes et la mitraille. Ce n’est pas à dire qu’il dût moindrement sa bravoure au souvenir d’une prédiction, car il était doué naturellement d’une rare intrépidité et d’un sang froid-sans exemple, mais il n’est pas impossible que cette prédiction eût changé son courage en témérité et qu’elle lui ait fait oublier que de trop grands intérêts étaient attachés à sa personne pour qu’il lui fût permis de braver, sans nécessité, la mort.

C’est à l’amiral lui-même que l’on doit de connaître ce détail intime de sa vie. Il l’a souvent raconté à ses amis, dont quelques-uns ont avoué que, quoiqu’il se moquât de sa prédiction, il en avait été frappé et en avait conservé un trop vif souvenir, pour ne pas y croire au moins à moitié.

L’amiral Villaret-Joyeuse mourut donc exactement comme l’avait annoncé la prophétesse de Chandernagor. La fièvre des lagunes de Venise l’atteignit et l’emporta à l’âge de 64 ans.




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Des anciennes boutiques aux grands magasins : naissance d'un commerce nouveau
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Qui donne vite donne deux fois
 
 Nécessité n'a pas de loi
 
MANIFESTATIONS
 Exposition gourmande sur le chocolat d'Annecy
 
 Plongée dans Les temps mérovingiens au musée de Cluny
 
 
 
 

 

 


Les plus récents
 
 Comment il prit fantaisie au diable de tenter une jeune fiancée dans une forêt lorraine
 
 Pierre qui croule, oratoire et Griffe du diable à Uchon (Saône-et-Loire)
 
 Poule noire ! Formule incantatoire pour rencontrer le Diable ?
 
 Géant (Le) de la forêt de Brocéliande confronté au pouvoir des fées
 
 
Et puis aussi...
 
 Fris (Culte de saint) ou Frix (Gers)
 
 Chêne de l'Évangile à Chanteau (Loiret)
 
 Mariage « aux oeufs de Pâques » de Marguerite d'Autriche et Philibert le Beau de Savoie
 
 Chapelle de Saint-Lubin-de-l'Epine à Louviers (Eure) : entre légende et pèlerinage
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 201 ARTICLES

 

 
 
Pinterest FrPittoresque
 

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2017 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Audité par Xiti et Hit-Parade | Optimisé pour Internet Explorer et Firefox
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
 
 
Librairie : contes et légendes Librairie : coutumes et traditions Librairie : vie d'antan
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

YouTube

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Contacts, Publicité, Services