Quelques événements du 15 FÉVRIER

15 février 638
Le roi Dagobert Ier meurt d'une dysenterie. C'est lui qui fit bâtir l'abbaye de Saint-Denis ; le choeur de l'église fut couvert par ses ordres de lames d'argent.

15 février 1574
Le duc d'Anjou, qui régna depuis sous le nom de Henri III, est couronné roide Pologne, à Cracovie.

15 février 1583
Henri III fait publier à son de trompe le calendrier réformé par le pape Grégoire XIII, avec ordre de s'en servir désormais.

15 février 1637
Mort de l'empereur Ferdinand II. Il ne survécut à Walstein que trois ans, et mourut à pareil jour, après un règne toujours troublé par des guerres intestines et étrangères dont il ne vit pas la fin. Sous son règne, l'Allemagne fut humiliée. Un chancelier suédois y dominait, et y tenait sous ses mains tous les princes protestants. Ce chancelier, Oxenstiern, animé d'abord de l'esprit de Gustave Adolphe, son maître, ne voulait point que les Français partagent le fruit des conquêtes de Gustave ; mais après la bataille de Norlingue, perdue par les Suédois, il fut obligé de prier le ministre français de daigner s'emparer de l'Alsace sous le titre de protecteur. Le cardinal se prêta volontiers à cette demande, et le titre de protecteur fit bientôt place, suivant l'usage, à celui de maître.

15 février 1686
Première représentation d'Armide, opéra de Quinaut. Jamais opéra ne fut tant admiré.

15 février 1714
Louis XIV contraint le Parlement à enregistrer une bulle condamnant les jansénistes et divisant le clergé français en "acceptants" et en "appelants". Les premiers sont ceux qui, autour du cardinal de Noailles, font appel au pape pour qu'il retire un texte jugé trop vague et les seconds sont ceux qui l'acceptent.

15 février 1739
Mort d'Eustachio Manfredi, célèbre mathématicien, membre de l'académie des sciences de Paris et de la société royale de Londres. Il doit être regardé comme fondateur de l'Institut de Bologne, sa ville natale. « Cette catégorie d'hommes, dit Fontenelle, est née d'une académie d'enfants, dont le jeune Manfredi était le chef, et qui s'assemblait pour ajouter aux leçons du collège, par la réflexion et la communication des lumières. »
La fameuse méridienne de Bologne restait négligée dans l'église de Saint-Pétrone ; on manquait d'astronomes habiles. Manfredi, ses trois frères, ses deux soeurs, et un de ses amis, s'adonnèrent tous à l'astronomie, et ce furent les deux soeurs qui secondèrent avec le plus de zèle les travaux de Manfredi. « Jamais, dit Fontenelle, une famille aussi nombreuse ne s'était unie pour un semblable dessein. »
On sait quels étaient les embarras, quelles sont les contestations que les rivières causaient dans toute la Lombardie, et dans quelques autres contrées de l'Italie. Les habitants devaient sans cesse défendre leur terrain contre les rivières qui menaçaient de les inonder : chaque état rejetait ce fléau sur l'état voisin. La ville de Bologne donna en 1704 à Manfredi l'importante charge de surintendant des eaux : il s'acquitta de son emploi à la grande satisfaction de toutes les paries.

15 février 1748
Mort de Jean-Baptiste-René Desportes, né à Vitré (Bretagne) le 28 septembre 1704. Médecin du roi dans l'île Saint-Domingue, et correspondant de l'académie royale des sciences, entre autres services rendus à cette colonie, il fit rétablir l'hôpital du Cap, qu'il augmenta de plus de 80 lits. Il mourut au quartier morin, âgé de quarante-trois ans et cinq mois.

15 février 1794
La Convention décide que le drapeau national sera formé de trois bandes verticales et égales : rouge, blanche, bleue.

15 février 1802
Le corps du pape Pie VI est ramené à Rome par monseigneur Spina, archevêque de Corinthe. Après avoir été chassé de Rome, l'infortuné Pie VI, traîné de prison en prison, était enfin arrivé à Valence, où il avait succombé sous le poids de ses infirmités et de ses malheurs. Il avait été inhumé sans aucune cérémonie, dans une petite chapelle. Après la journée du 18 brumaire, le nouveau gouvernement s'empressa de réparer les injustices et les outrages dont l'ancien avait accablé un vieillard respectable par tant de titres ; il ordonna qu'on lui rendît les honneurs funèbres convenables à sa dignité, et que son corps fût reporté dans la capitale du monde chrétien.
Ces vénérables restes furent reçus dans Rome avec la plus grande solennité. Ils furent transférés dans la basilique du Vatican. Le cortège était composé des élèves de Saint-Michel, des orphelins, de tous les domestiques des cardinaux, de tout le clergé séculier et régulier, d'un grand nombre de prêtres appartenant aux différentes églises, portant tous des cirges allumés ; d'un grand nombre de prélats, du prince Rezzonico, des magistrats nommés conservatori, qui, avec les chanoines des trois basiliques, portaient les coins du drap morturaire ; de la troupe de la ville, de la chambre secrète et d'honneur du Saint-Père, de la garde noble, de la cavalerie et de l'infanterie papale.
Le Saint-Père, pour recevoir les dépouilles mortelles de son prédécesseur, s'était rendu, accompagné de dix-huit cardinaux, à l'église Saint-Pierre, où il donna la bénédiction au peuple. On fit ensuite la vérification formelle du corps de Pie VI, qu'on trouva revêtu d'une soutane blanche, d'une mitre rouge et d'une étoile brodée, qui furent remplacées par les habits pontificaux.
Pendant la nuit du 17 février, on célébra les vigiles, et le matin suivant on dit un grand nombre de messes ; vers neuf heures, sa sainteté se rendit à la grande basilique, où elle assista avec cinquante-et-un cardinaux, au requiem chanté par le cardinal Antonelli, pendant que les troupes firent sur la place une triple décharge de mousqueterie.

15 février 1806
Joseph Bonaparte accepte la couronne du royaume de Naples, après avoir refusé celle du royaume d'Italie en 1805. Il devra l'abandonner en 1807, sur ordre de son frère Napoléon qui fera de lui le roi d'Espagne.

15 février 1885
Première communication téléphonique sans fil.

15 février 1898
Le cuirassé américain "Maine" explose à La Havane. Les Etats-Unis accusent les Espagnols de sabotage et entrent en guerre contre l'Espagne. La capitale cubaine est espagnole depuis l'arrivée de Christophe Colomb en 1492. Cette explosion est le déclencheur de la guerre hispano-américaine, qui se terminera par le départ des Espagnols.

Fermer cette fenêtre